Les nouveautés du Salon de l’Auto, et plus

 

Credit - WikipediaUne voiture électrique avec du coffre

Qu’ont Jay-Z, Steven Spielberg, et Xavier Niel (le patron de Free) en commun ? Mis à part leur réussite professionnelle, ils comptent aussi parmi les propriétaires de Tesla, ces voitures électriques haut de gamme qui font pâlir d’envie les constructeurs les plus chevronnés, comme BMW ou encore Nissan. C’est donc peu dire que Tesla Motors, le champion du monde de la voiture électrique de luxe, fait une entrée remarquée au Salon de l’Auto 2014 avec sa Model S. A l’image du patron de la marque, le jeune entrepreneur milliardaire Elon Musk (co-fondateur, entre autres, de PayPal), la Model S est connectée (grâce à un écran tactile de 17 pouces) et va vite. Très vite. Dotée d’une autonomie trois fois supérieure à celle de ses concurrentes directes (502 km contre 160 km pour la BMWi), la Tesla distance aussi les berlines à essence avec un 0 à 100 km/h en 4,4 secondes et une puissance de 421 chevaux. Incroyable pour une voiture 100 % électrique ! Certes, à 65 460 €, la Model S n’est pas encore à la portée de tous, mais les économies qu’elle permet de réaliser pourraient bien faire pencher la balance en sa faveur : les recharges d’électricité coûtant cinq fois moins cher que les pleins d’essence sur distance égale. Surtout que les propriétaires de Model S bénéficient dans certains endroits de bornes de recharges gratuites à vie (il en existe déjà une dizaine en France) ! Que demander de plus ? Un chauffeur, peut-être. C’est du moins ce qu’a promis Elon Musk en annonçant la sortie prochaine d’une Tesla équipée d’un système d’auto-conduite.

 Et pourquoi ne pas imprimer votre voiture ?

C’est ce que propose la start-up américaine Local Motors. Contrairement aux voitures classiques, qui sont composées de 20 000 pièces, celle-ci n’en compte qu’une quarantaine. Quarante, c’est aussi le nombre d’heures qu’il faut attendre pour que la Strati prenne forme, et ce à partir de fibre de carbone et de petites billes d’acrylonitrile butadiène styrène (ABS). Ne froncez pas les sourcils, vous le connaissez bien : c’est avec ce plastique que les Lego sont fabriqués depuis 1963. Bien que cela représente pour l’instant plus une démonstration technique qu’une alternative industrielle viable, l’impression de voitures en 3D (ou de tout autre objet), une chose impensable il y a encore quelques années, nous permet d’entrevoir la façon dont nous consommerons demain. Quoi de plus pratique, en effet, que d’imprimer chez soi de nouveaux essuie-glaces ou une poignée de porte cassée ?

 La puissance de l’électrique

Qui a dit que les voitures électriques ne pouvaient pas rivaliser avec leurs cousines à essence ? Un américain de 80 ans vient de battre le record de vitesse pour un véhicule électrique en atteignant 296 km/h à bord de son dragster. Tout ça, en seulement 7, 258 secondes ! Certes, nous n’aurons pas tous ce moteur de 2000 chevaux sous le capot, mais ce genre de performances laisse penser que l’avenir du sport automobile passera par l’électrique. Le présent aussi, d’ailleurs, car la première saison de Formule E bat son plein. Certains se plaignent du manque de bruit (ces bolides sont en effet extrêmement silencieux), mais s’il n’y a que ça pour préserver la planète, on est plutôt pour !

Retrouvez cet article et plus d’interviews, de photos, et de vidéos dans notre nouveau magazine online et interactif !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Eddy Delcher

Après un séjour de sept ans en Angleterre et en Afrique du Sud au cours duquel il obtient un diplôme en journalisme, Eddy revient en France afin de poursuivre ses études. En 2014, il rejoint l'équipe de Néoplanète et contribue régulièrement au CNRS International Magazine ainsi qu'au journal du CNRS depuis 2012.