La Guadeloupe face à la menace du réchauffement climatique

La Guadeloupe réunit sept territoires insulaires dans les Caraïbes. Quand le sujet du réchauffement climatique est évoqué, beaucoup imaginent que l’augmentation du niveau de la mer est le seul risque auquel l’archipel est exposé. Les effets du dérèglement du climat pourraient pourtant être nombreux pour ce Département et région d’outre-mer. Découvrez quelques-unes des menaces auxquelles ce sanctuaire naturel est exposé du fait du dérèglement du climat.

Le réchauffement climatique et ses effets pernicieux sur les océans et les îles

La fragilité des îles comme la Guadeloupe reste un sujet à part entière corrélé à la situation inquiétante du climat et ses conséquences sur les océans. Le GIEC est l’organe scientifique de référence concernant le suivi de la situation mondiale du climat.

Selon le dernier rapport spécial sur les océans et la cryosphère publié par ce Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, les émissions de gaz à effet de serre dus à l’Homme ont des répercussions négatives déjà notables sur la planète.

Pour répondre à leurs besoins les plus importants, les hommes produisent du CO2. La présence excessive de ces gaz polluants dans l’atmosphère conserve pourtant la chaleur près de la surface et réchauffe les températures globales sur la planète. Les océans, dont l’une des fonctions naturelles est de capter la chaleur, subissent fortement les répercussions de ce réchauffement climatique :

– les glaciers fondent et les mers se dilatent en raison de la hausse des températures. Il s’ensuit une augmentation rapide du niveau des océans depuis 2005 et que le GIEC chiffre à 0,16 m entre 1902 et 2015,

– une acidification progressive des océans est constatée, situation propice à la destruction de certaines espèces végétales et animales marines,

– un déplacement des populations animales marines est remarqué vers des habitats néfastes à leur existence.

Ces trois répercussions ne sont que quelques-unes des conséquences du dérèglement climatique sur les océans. La Guadeloupe étant un territoire insulaire, elle est sous la menace directe de ces répercussions océaniques au même titre que l’ensemble des régions ultramarines.

1140cc4fe3a00dc032922cf32da152ec

Quelles menaces du réchauffement climatique pour la Guadeloupe ?

Un rapport de l’Office National sur les Effets du Réchauffement Climatique donne une idée des menaces qui planent sur les régions d’outre-mer, et notamment de la Guadeloupe. Plusieurs secteurs peuvent être fragilisés par des effets du dérèglement climatique, notamment :

– la biodiversité. La Guadeloupe fait partie des zones mondiales à forte richesse écologique. Le patrimoine naturel guadeloupéen est riche. Les impacts du changement climatique en Guadeloupe peuvent affecter les écosystèmes naturels et entraîner davantage de conséquences, à la fois sur les espèces tropicales présentes, mais aussi sur les populations humaines dont les ressources peuvent en dépendre.

– les activités halieutiques. Les effets de l’élévation des températures des océans et de leur acidification sont susceptibles de réduire le rendement halieutique. Ce secteur alimente les échanges économiques à hauteur d’une production annuelle d’environ 10 000 tonnes de poissons. La migration des espèces marines en raison de la destruction de leur habitat peut limiter la production halieutique de la région.

– les activités agricoles et celles liées à l’élevage. Le changement climatique peut aggraver les problématiques de ressources hydriques, augmenter les risques de sécheresse, mais aussi accélérer l’érosion des sols. En Guadeloupe, les productions agricoles principales sont la canne à sucre à 33 % et la banane à 19,3 %. Plus de 22 000 emplois dépendent des secteurs agricoles et de l’élevage dans la région. Un accroissement du dérèglement climatique avec des effets sur les sols et les réserves hydriques menacerait directement les activités liées à l’élevage et à l’agriculture et donc aurait des répercussions sur les professionnels de ces secteurs.

Les secteurs forestier, touristique, de la santé et énergétique font aussi partie des domaines menacés directement par les effets de l’élévation de la température en Guadeloupe. Sur le plan de l’énergie en particulier, les politiques mises en place ont pour but d’atténuer progressivement le recours aux ressources issues des hydrocarbures. Lutter contre le réchauffement climatique en investissant dans des énergies renouvelables et propres devient ainsi une priorité en Guadeloupe pour répondre aux besoins énergétiques sans cesse grandissants des habitants. L’accélération du rythme de développement des systèmes de production énergétique conformes aux ambitions climatiques est impérative.

e297657e90a730d7d856272d9ee5050c

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone