Les critères à suivre pour choisir un bon shampooing solide

Si vous êtes arrivé jusqu’ici, c’est parce que vous cherchez comment choisir votre shampoing solide. 

C’est une chose merveilleuse ! 

Chaque personne peut utiliser jusqu’à 6 à 10 bouteilles de shampoing par an, donc à partir de maintenant, votre décision aura un impact positif considérable sur la planète. 

Les shampooings solides sont généralement orientés dans une philosophie zéro-déchet plastiques car selon la longueur et l’épaisseur de vos cheveux, chaque comprimé peut durer de 50 à 60 lavages. 

Ceci, à la fin de l’année, se traduit par une énorme quantité de contenants en plastique qui n’auront pas à être fabriqués .

La première étape à prendre en compte pour choisir un produit de bonne qualité est que l’article soit bien étiqueté. L’étiquetage doit suivre les instructions données selon le règlement européen 1223/2009 pour la réglementation des produits cosmétiques qui indique qu’il doit être bien défini : 

  • Le responsable du produit cosmétique et son adresse
  • La liste d’ingrédients en français, bien que l’anglais soit accepté comme information scientifique
  • La quantité de produit en poids ou en volume
  • La date de durabilité minimale stockée dans des conditions appropriées
  • Le numéro de lot
  • Que toutes ces informations sont contenues sur l’étiquette, (indique avant l’utilisation de l’article que la qualité du travail proposé par l’entreprise est bonne)

Une fois que l’étiquette a passé ce filtre, l’étape suivante consiste à vérifier le type de tensioactif que contient le shampooing en question.

Qu’est-ce qu’un surfactant?

De manière générale, le terme « tensioactif » en cosmétique est associé à la substance capable de dissoudre les graisses dans l’eau (nettoyage ou lavage). 

Dans les produits cosmétiques conventionnels (articles provenant de grandes surfaces commerciales), vous constaterez que la grande majorité (sinon la totalité) peut contenir les tensioactifs « Sodium Lauryl Sulfate » et « Sodium Laureth Sulfate» , connus sous leurs acronymes «SLS» et «SLES  » , bien que SLS puisse également être trouvé sous le nom de  » Sodium Dodecyl Sulfate  » ou  » SDS « . 

Ces composés chimiques moins chers que les autres tensioactifs tels que le savon solide, ont de multiples usages : du nettoyage de toute la graisse d’une cuisine industrielle, des moteurs de véhicules, au nettoyage de la peau et des cheveux en «profondeur». 

Je me réfère à la chose « profonde », parce que SLS et SLES enlèvent tout de la surface de la peau , les impuretés ou la saleté, les bactéries (bonnes et mauvaises) et la graisse (absolument tout); c’est-à-dire qu’il s’agit d’un tensioactif agressif pour la peau et les cheveux. 

Tous les tensioactifs éliminent la graisse et la saleté qui y adhèrent, la différence est que tous les tensioactifs ne sont pas également agressifs avec notre corps. 

En outre, il existe des documents scientifiques qui indiquent que l’exposition au SLS pendant une longue période provoque des problèmes de peau. Une alternative au SLS dans un shampooing est le « Sodium Coco Sulfate » ( SCS ) , un surfactant naturel produit à partir d’huile de coco. L’avantage du SCS  est qu’il n’est pas aussi dur pour les cheveux que le SLS ; c’est-à-dire qu’il nettoie, mais ne dessèche pas et n’irrite pas la peau ou le cuir chevelu , étant optimal pour avoir des cheveux beaux et sains.

Graissage excessif dans les shampooings solides

Cette partie est aussi importante que le choix du tensioactif, car en fonction de votre type de cheveux, il faut se pencher sur les produits cosmétiques qui sont « sur- graissés « , c’est-à-dire ceux qui présentent de l’huile aux propriétés bénéfiques pour vos cheveux, tels que : l’huile de coco, l’huile d’amande ou l’huile d’argan. 

Cela signifie qu’en plus du shampooing solide (comme ceux de la marque https://pachamamai.com/) en question lavant vos cheveux, il est beaucoup plus doux pour vos cheveux et votre cuir chevelu et ne sur stimule pas les glandes sébacées.

Il est vrai que tout le monde n’a pas le même type de cheveux. En tenant compte de l’hydratation et de la graisse naturelle des cheveux, on peut faire la différence entre les cheveux gras et les cheveux secs. Pour chaque type de cheveux , il est conseillé de suivre les recommandations du fabricant ou du distributeur lors du choix d’un shampooing pour cheveux gras ou secs.

Il est remarquable qu’il y ait des cheveux qui en raison de lavages trop fréquents ou d’abus d’un shampooing avec SLS (les deux faits sèchent beaucoup les cheveux), les glandes sébacées surproduisent du sébum. Cet excès de sébum incite les cheveux à paraître plus sales et non à cause d’un problème corporel (qu’on appelle cheveux gras). En fait, les personnes dans cette situation qui commencent à utiliser un shampooing solide témoignent que leurs «cheveux gras» étaient le produit de mauvais choix dans le passé et que leurs cheveux sont en fait des cheveux normaux.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone