Quand une petite bourgade devient un modèle d’autosuffisance énergétique

©naturalerte.blogspotVertus économique et écologiques

Le succès est tel qu’en plus de devenir la première ville au monde indépendante en énergie, Gussing exporte la moitié de sa production en énergie. C’est d’ailleurs grâce à ces exportations que la commune a pu retrouver de sa prospérité perdue, faute d’activité économique et d’emploi. Les entreprises sont revenues à au galop, plus de mille emplois ont été créés et  Gussing dispose désormais d’un budget confortable, qui lui a permis notamment de refaire à neuf le centre-ville. Et qui lui permet de replanter les arbres d’années en années, pour que cet or vert, qui a fait sa notoriété, continue à lui profiter.

 

Echo international

L’expérience de Gussing a traversé les frontières européennes. D’autres communes ont suivi son exemple, comme la petite ville picarde de Montdidier dans la Somme qui s’est engagée dès 2003 dans une politique de maîtrise des consommations d’énergie sur son territoire. La ville s’appuie sur sa « Régie Communale de l’énergie », une structure territoriale qui distribue de l’électricité sur l’ensemble de la commune depuis 1925 et qui en produit également via différentes sources. L’objectif de la Commune est aujourd’hui d’être autonome à 100% en énergie d’ici 2015, en mettant à profit toutes les énergies renouvelables à disposition.

Cette petite vidéo pour mieux comprendre :

http://youtu.be/mDrLpB6xQa4

Cette chronique « Environnement » a été diffusée le mercredi 27 février 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète les chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement » de Yolaine de la Bigne, enrichies de photos, de vidéos et de liens internet. 

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.