Animaux : ce qu’il ne fallait pas louper

Un accord pour protéger certains requins

 

requin-marteau-halicorne-naturEnfin une bonne nouvelle ! Les 178 pays membres de la Cites (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction), ont décide lundi 11 mars d’accorder une protection accrue à trois espèces de requins-marteaux (halicorne, grand et lisse), au requin longimane ainsi qu’au requin-taupe commun.

Rappelons que 100 millions de requins sont tués chaque année dans le monde, victimes notamment de finning. Des espèces comme le requin-marteau ou le requin longimane figurent parmi les plus convoitées sur les marchés, et notamment le marché noir. Le requin-taupe commun, contrairement aux autres espèces listées, est surtout prisé pour sa viande, ses ailerons étant considérés comme un produit intéressant mais de moindre valeur.

 Il ne reste plus à ce que la proposition visant à inclure ces cinq espèces à l’Annexe II de la Cites soit retenue en session plénière. Cela permettra de réglementer le commerce international de leurs ailerons et de leur garantir une gestion biologiquement durable.

 

coeur

Les tigres de Sibérie sont toujours poursuivis. Que faire ? Cliquez page 4 !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Emilie Villeneuve

Sa licence de journalisme en poche, elle s’envole pour la Réunion où elle arpente l’île en tant que journaliste radio au sein de RFO. Une fois revenue en métropole, Emilie se consacre à l’environnement et au bio avec Bioaddict.fr et pige également en tant que journaliste web avec DDMagazine.com. Elle intègre la rédaction de Néoplanète en avril 2011 dont elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site et de la webradio. Elle fait également partie de l'équipe de "Bougez Vert", émission diffusée sur Ushuaïa TV.