Zinedine Zidane : Ela il l’a !

Zidane ELADepuis deux ans, l’association Ela, qui lutte contre les leucodystrophies, invite les Français à chausser leurs baskets au boulot. C’est l’opération « Mets tes baskets dans l’entreprise ». Munis d’un podomètre, les salariés comptent leurs pas, qui sont ensuite convertis en dons pour l’association. Le calcul est simple : un pas équivaut à un centime d’euro ! Zinedine Zidane, parrain de Ela, revient sur les enjeux de ce dispositif.

Vous êtes parrain de l’association depuis douze ans. Que représente cette journée « Mets tes baskets dans l’entreprise » ?

C’est une opération que l’on fait avec les étudiants et les écoles depuis très longtemps (18 ans, ndlr), mais qui a démarré avec les entreprises depuis un an. L’idée est de mettre les baskets et d’essayer de faire le plus de pas possible dans la journée, sans que ça perturbe les habitudes d’une entreprise. C’est extraordinaire ! On voit comment chacun, à sa manière, peut apporter quelque chose à l’association. Et tout le monde joue le jeu, c’est le plus important. Même celui qui n’a pas trop l’habitude de se bouger sait pourquoi il le fait. Quand il y a un but (rires), c’est toujours plus simple. C’est assez ludique et sympa. Et c’est formidable dans une entreprise que tout le monde puisse faire la même chose.

Le parrain que vous êtes est donc satisfait ?

Oui, le parrain se réjouit que les entreprises arrivent à se mobiliser ! Il y en a trois fois plus cette année. On espère qu’il y en aura encore plus l’année prochaine, que le message puisse passer. L’idée fait son chemin et on est tous content de cela. On doit donner le tempo. C’est pour ça qu’on se balade un peu partout. La journée est bien remplie, et les familles sont là aussi. C’est un moment pour les sortir du quotidien. Elles ont besoin qu’on les soutienne, qu’on pense à elles.

Quel lien entretenez-vous avec les enfants de l’association ?

Ils me donnent beaucoup. Je veux aider les autres parce que je me sens capable de le faire. Tant qu’on peut faire des opérations qui peuvent servir à avancer, on va le faire. La recherche est super importante, on le sait, l’argent aussi, mais ce qui compte c’est de sensibiliser les personnes. J’ai des enfants qui sont en bonne santé, merci, mais je ne veux pas attendre qu’il arrive quelque chose de difficile dans ma famille pour faire les choses. Le fait que je sois connu et que mon message porte me donne envie de continuer dans ce que je fais et de pouvoir être auprès de toutes les familles, qui me le rendent bien.

Découvrez l’interview audio de Zidane :

[audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2012/06/zidane-son-un.mp3|titles=Un parrain content] [audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2012/06/zidane-son-deux.mp3|titles=Les enfants me donnent beaucoup]

 

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone