Seriez-vous prêts à habiter dans un silo à pétrole ?

Moi je crois bien que oui ! Il existe près de 50.000 de ces silos sur Terre, alors pourquoi ne pas les recycler en habitations quand ils ne nous seront plus d’aucune utilité? Persuadée comme je le suis qu’on se passera bien du pétrole un jour, l’idée d’installer mon nid douillet et écolo dans un ancien silo me ravit.

Découvrez ci-dessous les secrets de cette idée créative, écologique, et osée, il faut bien le reconnaitre.

Commençons tout d’abord par rendre à César ce qui est à César :  c’est le collectif d’architectes danois Pink Cloud qui est à l’origine du concept. Sur leur site internet, www.pinkcloud.dk, on comprend qu’effectivement, quitte à se passer du pétrole, autant réutiliser les containers, les recycler en maison écolo, et offrir ainsi une belle alternative aux logements contemporains !  D’autant plus que ces silos ont été conçus à l’origine pour résister aux catastrophes naturelles graves, ce qui écarte toute inquiétude quant à la solidité et à la pérennité du futur « immeuble ».

Côté budget, vous pourrez, pour 225.000 dollars, faire l’acquisition d’une surface totale de 900 m2. Sont inclus dans ce prix : le transport du container vers une zone d’habitation, sa décontamination -qui se fera par des bactéries mangeuses de pétrole- et sa maintenance. Cela représente une réduction de 40%  du prix  à l’achat par rapport à un immeuble dit « traditionnel » de même surface.

Et en regardant de plus près cette question centrale de la décontamination du silo, on suppose le collectif a pensé à l’Alcanivorax borkumensis, une bactérie marine et passionnante. Parmi ses caractéristiques biologiques incroyables, la capacité de dégrader les molécules de pétrole en substances non polluantes !

Autre question, centrale aussi, à soulever : l’odeur. Pink Cloud a-t-il prévu le coup ? Il faut l’espérer, parce que le pétrole, ça ne sent pas vraiment la rose !

Autrement, ces containers sont énergétiquement autonomes. Comme présenté ci-contre, des panneaux solaires recouvriront la surface de la sphère, et alimenteront l’ensemble de l’habitat en énergie solaire. Mieux : le silo produira assez d’énergie pour se permettre d’en revendre au reste de la ville.

Apparemment, tout est prévu pour donner un nouveau souffle écologique à ces anciens silos : les panneaux photovoltaïques bien sûr, mais il y aura aussi des bacs pour récolter l’eau de pluie, des espaces dédiés au compost végétal,  et même des murs végétaux qui filtreront l’air en circulation à l’intérieur de l’habitat.

Un concept qui offre un renouveau écologique, mais aussi renouveau esthétique, car imaginer des logements à l’intérieur de sphères aussi grandes transformera à coup sûr nos paysages urbains. Reste à trouver les meubles qui vont bien !

 

 

Regarder la vidéo de présentation de la maison silo

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone