Un rassemblement anti-corrida tourne mal

Samedi 8 octobre à 15 h 50, les associations CRAC Europe pour la protection de l’enfance (France), Droits des animaux (France) et Animaux en Péril (Belgique) ont investi les arènes de Rodilhan, petit village à quelques kilomètres de Nîmes. L’agglomération nîmoise organisait la finale de « Graines de toreros », un concours destiné aux jeunes toréadors. Spectacle au cours duquel six veaux devaient être mis à mort.

L’objectif des militants ? Empêcher la tenue de ce spectacle par une action pacifique d’occupation de l’arène. Certains ont déployé dans les gradins une quinzaine de banderoles pendant que d’autres allaient s’enchaîner sur le sable. Les professionnels de la corrida et certains spectateurs ont tenté de les déloger. La tension est vite montée… Une vingtaine de militants anti-corrida ont porté plainte pour « coups et blessures ».

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xlk9jx_rassemblement-anti-corrida-arene-rodilhan-08-10-11_news[/dailymotion]

« Nous n’en resterons pas là, d’autres actions viendront, plus fortes, plus nombreuses, toujours pacifiques. Faudra-t-il que des militants soient gravement blessés ou y laissent leur vie pour qu’enfin les politiques prennent leurs responsabilités ? », conclue  Jean-Pierre Garrigues, vice-président du CRAC Europe.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone