Soutien autour du viticulteur bio qui a refusé de traiter ses vignes

Chardonnay_MoldovaLe 24 décembre 2013, le viticulteur bourguignon Emmanuel Giboulot a été convoqué au tribunal par le procureur de Beaune (Côte d’Or). Son crime ? Il a refusé de déverser sur ses vignes un dangereux pesticide tueur d’abeilles pour éviter la flavescence dorée. Il risque jusqu’à 6 mois d’emprisonnement et 30 000 € d’amende. Pour le vigneron le message est clair : sa sanction voudrait dire que tous les agriculteurs, bio ou non, devront obéir aveuglément aux ordres des autorités, même si ces derniers impliquent l’utilisation de produits chimiques sur leurs terres.  Emmanuel Giboulot passe demain devant tribunal mais une mobilisation en sa faveur pourrait éviter sa condamnation.

Pour mieux comprendre les circonstances de l’affaire, lire notre article « Poursuivi pour refus d’utiliser des pesticides »

L’Institut pour la Protection de la Santé Naturelle (IPSN) se mobilise afin d’obtenir un maximum de signatures en soutient au viticulteur. N’hésitez pas à visionner la vidéo afin de mieux comprendre cette affaire, et signer la pétition ici : http://ipsn.eu/petition/viticulteur/

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Venue tout droit des États-Unis, Charlotte est rentrée en France pour faire ses études de journalisme à l'ISCPA - Paris. Après une première expérience de journalisme culture dans le Web, elle se tourne vers l'environnement et les animaux avec Néoplanète.