Reportage vidéo : protection de la mangrove en Thaïlande

Marion et Christophe, les deux reporters de « Cause à effets », nous emmènent en Thaïlande où ils ont rencontré le « docteur Mangroves ».

Le défi ? Apprendre à des paysans pauvres et peu instruits à protéger la mangrove (habitat extrêmement riche en biodiversité) après des décennies de coupes sauvages, tout en luttant contre les gros bateaux de pêches. Handicap supplémentaire : ces armateurs peu scrupuleux bénéficient de la protection de certains policiers se ralliant au plus offrant…

Façon Erin Brokovitch, le docteur Pisit Charnsnoh a relevé le défi il y a un peu moins de 20 ans et est même allé beaucoup plus loin…Fondateur de l’association Yadfon, il a une approche qui a fait ses preuves : celle du dialogue.

Première étape : mettre à la même table pêcheurs, paysans, autorités… en faisant comprendre par tous les réalités de chacun. Tout en expliquant l’importance des écosystèmes en jeu. Car si la mangrove disparait, d’autres écosystèmes en aval sont menacés. Tout est lié.

Seconde étape : aider les plus démunis. En stoppant les activités négatives (surpêches, coupes de bois…), en replantant des arbres (surtout le Nypa) pour reconquérir les espaces perdus et freiner la prolifération des fermes de crevettes (autre menace ! décidément…). Enfin, en protégeant ces espaces. Un exemple ? Un villageois, pour couper un arbre, doit obtenir l’autorisation des autres villageois, doit replanter un arbre, ne peut utiliser cet arbre à des fins commerciales et doit être impliqué dans la protection de l’espace. Les communautés locales reprennent le contrôle de leurs ressources et s’impliquent “durablement”.

Plus d’infos sur www.causeaeffets.com

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone