Qui sont les gagnants du Be Green film festival 2011 ?

Le Be Green film festival a dévoilé hier les lauréats de sa troisième édition. Bien loin de Cannes, ces jeunes talents ont rendu des visions de l’environnement et du développement durable aussi variées qu’originales  à travers les nouvelles technologies.  De la manifestation pour le droit à polluer la Terre à Green Boy qui fait la chasse au mégot dans la capitale, découvrez les courts métrages qui ont enchanté le jury !

Les réalisateurs en herbe devaient réaliser avec un téléphone portable, un appareil photo, un ordinateur ou une caméra un film court ne dépassant pas trois minutes afin de sensibiliser à leur manière sur l’environnement. Cinq prix ont été décernés parmi les trente films sélectionnés :

le prix de la sensibilisation a été remporté par Damien Chivialle, un designer qui a imaginé des fermes urbaines. Il nous en parle à travers son film entièrement numérique « U FARM, une ferme en milieu urbain ».

[audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2011/06/Damien-Chivialle.mp3|titles=Damien Chivialle]

le prix du documentaire/reportage a été décroché par Maxime Pourbaix qui a tourné « Ecolos = Fachos », une manifestation  anti-écolo un peu spéciale tournée à Lille le 27 septembre dernier. Le jeune Lillois a fondé Crickett Pictures, une association de réalisation de courts métrages de fictions et de documentaires dont l’objectif est de créer des portraits de personnes décalées, borderlines et résolument hors des normes.  Et c’est complètement par hasard qu’il tombe sur une fausse manifestation antiécologiste. Heureusement qu’il avait sa caméra sur lui! Il réalise alors un court-métrage documentaire pour le Be Green festival.

[audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2011/06/Maxime-Pourbaix.mp3|titles=Maxime Pourbaix]

Ecolos = Fachos par tylerdurden59650

le prix du jury a été décerné à Jérôme Genevray pour « Le Green Boy and the Dirty Girl », un genre de superman écolo parisien prêt à traquer le moindre chewing-gum  ! Fort de son succès, cet héros écolo va même être adapté en long métrage !

[audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2011/06/Jerome-Genevray.mp3|titles=Jerome Genevray]

le grand prix du jury a quant à lui été remporté par un couple de jeunes réalisateurs qui ont avec humour et dérision su « ramener l’écologie à un geste citoyen et non héroïque » dans « Un geste qui sauve ». Comédienne et réalisateur depuis l’âge de 12 ans, Marion Ducamp et Marc Ory travaillent depuis l’année dernière à l’écriture et la réalisation de courts-métrages sélectionnés dans plusieurs festivals. Ils ont notamment réalisé le spot officiel pour l’Agence Nationale de Lutte contre l’Illettrisme diffusé sur France Télévision. Leur film court en hommage à Quentin Tarantino sera prochainement diffusé sur la chaîne Ciné+.

Marion Ducamp et Marc Ory, surpris par leur nomination,  nous expliquent leur geste qui sauve.

[audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2011/06/Marion-Ducamp-et-Marc-Ory.mp3|titles=Marion Ducamp et Marc Ory]

Un geste qui sauve par Marc-Marion

Enfin, le prix de l’animation est revenu à « Encore DEEE » de Warren Viviani, dont le but est de montrer l’accumulation des déchets électroniques.

Encore DEEE par warrenvivia

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Emilie Villeneuve

Sa licence de journalisme en poche, elle s’envole pour la Réunion où elle arpente l’île en tant que journaliste radio au sein de RFO. Une fois revenue en métropole, Emilie se consacre à l’environnement et au bio avec Bioaddict.fr et pige également en tant que journaliste web avec DDMagazine.com. Elle intègre la rédaction de Néoplanète en avril 2011 dont elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site et de la webradio. Elle fait également partie de l'équipe de "Bougez Vert", émission diffusée sur Ushuaïa TV.