Présidentielles 2012 : Marine Le Pen répond à Néoplanète

Marine Le Pen a tenu une conférence de presse le jeudi 26 janvier dernier, au Press Club de France. Yolaine de la Bigne, directrice de Néoplanète, l’a interrogée sur son programme environnemental (à partir de 10 min 20 dans la vidéo suivante).

Dans cette vidéo Marine Le Pen remet également en cause le modèle libéral et la mainmise de la finance sur la politique. Elle prône le retour au Franc et à la retraite à 60 ans.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=M7SqkMHvTpY[/youtube]

 

 

 

Marine Le Pen et l’environnement

Sur le site internet de la campagne de Marine Le Pen (www.marinelepen2012.fr), son projet de campagne est divisé en cinq catégories : Autorité de l’Etat, Avenir de la Nation, Politique étrangère, Redressement économique et social, Refondation républicaine

C’est au sein de la catégorie « Avenir de la Nation » que l’on trouve sa vision concernant l’« Aménagement du territoire » et l’« Ecologie ».

Il semble vital pour Marine Le Pen que la France produise tout elle-même, y compris sa nourriture, qu’elle soit indépendante d’un point de vue énergétique (avec un abandon progressif du nucléaire), et surtout maîtrise ses migrations pour une moindre dégradation de l’environnement. Les importations sont également envisagées sous l’angle écologique : qualité de production et sécurité seraient des critères forts à l’entrée. Enfin, on note dans le programme de Marine Le Pen une volonté de lutter contre les lobbys, principalement agricoles et pétroliers.

« Produire au plus près, retraiter sur place » a effectivement des impacts au niveau des émissions de gaz à effet de serre et de l’emploi. Mais cela semble être un prétexte à la fermeture progressive des frontières, ainsi qu’au retour à l’Etat fort, c’est-à-dire à la concentration des pouvoirs aux mains de l’Etat et à l’affaiblissement de celui des régions. Le rôle de l’Etat tel que l’envisage Marine Le Pen dépasse donc largement les fonctions régaliennes (police, armée, justice) qu’il se doit d’assurer en premier.

Chose étonnante, Marine Le Pen semble avoir oublié que l’écologie ne se limite pas à des questions de production. Le réchauffement climatique ou l’érosion de la biodiversité sont des problématiques qui méritent que l’on s’y attarde, qui ne s’arrêtent pas aux frontières de la France, et qui nécessitent une gouvernance mondiale. Mais Marine Le Pen n’en parle pas dans son programme tel que développé sur son site internet.

Autre vidéos

Nous avons trouvé sur internet deux vidéos. Dans la première, Marine Le Pen évoque l’indépendance pétrolière, les droits de douane, une taxe sur les véhicules étrangers qui traversent la France et une surveillance par satellite des cargos qui croisent au large des côtes françaises. Dans la seconde elle s’oppose aux OGM et à Monsanto, et elle réaffirme le droit des paysans à réensemencer.

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/x1dk01_lepen-environnement_news[/dailymotion]

 

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=BOLBkiuPutM[/youtube]

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone