Nouvelle Zélande : lâcher de pingouins soignés après la marée noire

Une cinquantaine de pingouins bleus ont retrouvé leur habitat naturel après presque deux mois de soins et de convalescence suite à la catastrophe du Rena. Une étape importante pour le moral des volontaires…

Au total, environ 340 animaux, essentiellement des pingouins et des espèces en voie de disparition, ont été hébergés dans les centres de protection de la région de Tauranga, récupérés sur le rivage ou dans l’océan, couverts de pétrole et épuisés. En plus des soins, tous ont été équipés d’une puce électronique. Les sauveteurs veulent savoir comment la marée noire a affecté leur santé sur le long terme et ils suivront autant que possible leur évolution une fois remis en liberté.

Avant de retourner dans l’océan, les 49 pingouins concernés ont dû passer des tests : nager 6 heures sans assistance et avoir un bilan sanguin suffisamment satisfaisant pour garantir un voyage retour sans danger. Ils ont été relâchés depuis une zone complètement nettoyée. Il reste des résidus de pétrole dans les environs (350 tonnes de pétrole se sont échappées du Rena, soit 20% de sa cargaison) mais les experts estiment que c’est sans danger pour les pingouins.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=UeTbHEwlHbQ[/youtube]

Tous les volontaires, étudiants vétérinaires, employés du zoo d’Auckland, des Services de Protection de la Nature et même les services internationaux de protection des oiseaux venus de Californie, ont pu se réjouir d’assister à cette remise en liberté. Malheureusement, tous n’ont pas eu la même chance : plus de 2000 oiseaux morts ont été récupérés sur le littoral depuis la catastrophe, le 5 octobre dernier.

Retrouvez toute l’actualité internationale du développement durable sur le site de notre partenaire Green et Vert.

Source : stuff.co.nz

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone