Changement climatique :

« L’Ere de l’Homme » pointe du doigt notre société

Alors que nous approchons de la fin des négociations de la COP21, L’ère de l’Homme, le dernier documentaire de Dimitri Grimblat, nous invite à nous interroger, en tant qu’êtres humains, sur notre capacité à nous adapter au changement climatique. Déjà diffusé le 23 novembre 2015, il est rediffusé ce soir à 21h35 sur Planète +.

Aujourd’hui, le réchauffement climatique est une réalité. Phoenix, sixième ville américaine, est menacée de sécheresse, elle risque une pénurie d’eau dans les dix ans à venir. Le problème n’est pas seulement environnemental : il prend une dimension économique, politique et humaine. L’ère de l’Homme élargit la question du climat en ce sens et varie ses angles d’approche (historique, politique…). Pour cela il donne la parole à des experts du climat, mais aussi des historiens ou des philosophes.

Des Mayas d’Amérique du Sud à la Chine d’aujourd’hui, Dimitri Grimblat, Ismaël Khelifa et Julien Goetz nous invitent à un voyage historique à travers le monde. Si certaines sociétés ont pu s’adapter aux changements du climat, d’autres n’y sont jamais parvenues. Au Groenland par exemple, les Vikings ont disparu à la fin du 15ème siècle alors que les Inuits peuplent encore ce territoire. Cette approche historique nous permet de recontextualiser la situation dans laquelle nous nous trouvons aujourd’hui et nous rappelle qu’elle n’est pas inédite.

L’homme est impliqué au coeur du changement climatique

Le principal intérêt de ce documentaire est qu’il implique plus directement l’Homme dans la problématique du changement climatique. A l’heure actuelle, nous sommes informés sur les risques que présente le réchauffement de la planète et sur l’urgence à agir. Pourtant, nous ne parvenons pas à enclencher de réels changements dans notre mode de vie afin de réduire le danger auquel nous sommes exposés. Ce documentaire nous interroge ainsi sur notre réaction, et pose notamment la question de la capacité d’une démocratie à mettre en place des solutions.

Si le constat reste alarmant, Dimitri Grimblat ne cherche pas à faire peur mais invite à la prise de conscience et à la mobilisation. Il s’adresse à un public large et cherche à sensibiliser ceux qui ne se sentent pas concernés par cette question. Il finit même sur une note positive en évoquant diverses initiatives qui commencent à être prises à l’échelle locale pour mieux s’adapter au changement climatique et à la nécessité de préserver la planète. L’espoir est donc permis, et chacun peut l’incarner !

 

Documentaire de 75 minutes. L’ère de l’Homme rediffusé sur Planète + le 9 décembre, à 21h35.

Produit par Paprika Films et Wild-Touch, avec la participation de Planète + et TV5.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone