Le côté obscur de Volkswagen dévoilé par Greenpeace

Dans un de ses rapports, Greenpeace révèle que Volkswagen se sert de ses appuis politiques pour faire pression contre les principales lois environnementales. Par exemple, le constructeur s’efforce de verdir son image, mais il dépense des millions d’euros chaque année pour financer des groupes de pression qui, dans l’ombre, œuvrent pour empêcher l’Europe de passer à un objectif de 20 à 30 % de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre, d’ici à 2020. L’association a décidé de faire réagir les consommateurs. Comment ? En postant des vidéos s’inspirant de la célèbre publicité Volkswagen « Star Wars ».

En tant que premier constructeur européen, Volkswagen exerce une influence énorme sur le gouvernement allemand et sur l’Union européenne. La marque n’a pas standardisé sa technologie la moins émettrice de CO2 (en 2010, les modèles les plus économes représentaient seulement 6% des ventes du groupe). Greenpeace s’est donc servi du spot publicitaire drôle et bien réalisé du constructeur allemand afin de l’éloigner de « la force obscure ».

Comment puis-je participer ?

Vous pouvez rejoindre « l’Alliance rebelle » en envoyant un e-mail aux dirigeants de Volkswagen. Vous signerez ainsi la pétition de Greenpeace qui souhaite que le constructeur allemand soutienne des réductions d’émissions plus ambitieuses, encourage l’adoption de normes de performance énergétique plus strictes, et joigne l’acte à la parole en matière de technologies vertes. Le site www.VWdarkside.com est disponible en cinq langues et lancé partout dans le monde (plus de 12 pays de l’Europe à la Chine en passant par les Etats-Unis). A Paris et à Londres des affiches ont été disposées dans des endroits stratégiques pour inviter le public à « rejoindre la rébellion » via le site Internet.

Alors, ne manquez pas les épisodes de la saga Greenpeace :

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone