Enquête Peta :

La chanteuse Leona Lewis appelle au boycott du cuir

La chanteuse britannique Leona Lewis, militante pour les droits des animaux, nous présente en vidéo une enquête de Peta sur l’industrie du cuir. Réalisée pendant deux ans au Bangladesh, cette enquête montre l’horreur subit par les animaux utilisés pour la fabrication… Mais pas que ! L’association montre comment les enfants sont aussi victimes de ce marché. En travaillant dans les tanneries, ils sont constamment en contact avec des produits chimiques, ce qui entraîne une forte baisse de leur espérance de vie. Nous vous mettons en garde, ces images sont difficilement soutenables. 

Communiqué de l’association Peta (People for the Ethical Treatment of Animals) : 

LEONA LEWIS DÉNONCE LE TRAVAIL DES ENFANTS ET LA CRUAUTÉ ENVERS LES ANIMAUX DANS L’INDUSTRIE DU CUIR AU BANGLADESH

Les révélations de PETA donnent un coup de projecteur sur une industrie qui pèse 1,2 milliard de dollars (US)

Paris – Pendant deux ans, PETA Allemagne et le journaliste Manfred Karremann ont enquêté ensemble en immersion dans l’industrie du cuir bangladaise, évaluée à plus d’un milliard de dollars (US). Aujourd’hui, une nouvelle vidéo de PETA narrée par la chanteuse Leona Lewis révèle, comme elle le dit, « ceux qui paient le plus cher pour le cuir » : les enfants travailleurs et les animaux qui sont dépecés vivants pour des chaussures, des ceintures, des vestes, des sacs à main et d’autres produits exportés partout dans le monde.

Comme le révèle Leona Lewis, environ 2 millions de vaches sont transportées chaque année dans des camions pleins à craquer sur des milliers de kilomètres depuis l’Inde – où il est illégal de les abattre dans la plupart des États – vers le Bangladesh. Beaucoup arrivent avec la queue brisée et des plaies ouvertes et sont si faibles et mal nourries qu’elles ne peuvent même pas se tenir debout. Dans les abattoirs, ou illégalement dans les rues, on les égorge au couteau et certaines luttent encore pour s’enfuir pendant qu’on leur retire la peau.

Les tanneries utilisent des produits chimiques toxiques pour empêcher la putréfaction des peaux animales. Les travailleurs, y compris les enfants, ne portent pas de protection et sont pieds nus lorsqu’ils font tremper les peaux dans des produits cancérigènes, découpent les peaux au couteau et actionnent des machines dangereuses. Certains perdent des doigts dans le processus. Les déchets toxiques sont ensuite rejetés dans la rivière, devenue une marre bouillonnante. La plupart des travailleurs ont des maladies respiratoires chroniques à cause des vapeurs chimiques et du manque de ventilation. On estime que 90 % des travailleurs des tanneries meurent avant l’âge de 50 ans.

« La production de cuir est nocive non seulement pour les animaux, mais aussi les travailleurs et l’environnement » déclare Leona Lewis dans la vidéo. « Nous vous demandons de réfléchir aux conséquences de vos achats et vous invitons à préférer les vêtements et accessoires en fibres véganes, synthétiques ou naturelles, qui n’engendrent aucune cruauté envers les animaux. »

Leona Lewis fait partie d’une longue liste de célébrités – parmi lesquelles figurent Joaquin PhoenixP!nkNatalie ImbrugliaJoss Stone et Charlize Theron – qui ont fait équipe avec PETA dont la devise dit, entre autres, que « les animaux ne sont pas faits pour que nous les portions comme vêtements ».

Des photos de l’enquête sont également disponibles ici

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Passionnée par le cinéma documentaire et l'environnement, Alexandra a choisi le journalisme par vocation. En grande optimiste et végétarienne convaincue, elle espère un avenir meilleur pour le monde. Chaque petite voix compte... la sienne aidera peut-être à améliorer les choses en donnant les informations nécessaires à la réflexion !