Interview de la spationaute Claudie Haigneré

C’est l’été, Néoplanète vous propose un petit best-of de ses chroniques VIP. Cette semaine nous vous proposons de redécouvrir le tout premier VIP et l’astronaute Claudie Haigneré.

Présidente de la Cité des Sciences et de l’Industrie et présidente du conseil d’administration du Palais de la découverte, Claudie Haigneré s’intéresse au développement durable depuis qu’elle a vu notre planète depuis l’espace. Un entretien qui devrait vous mettre sur orbite. Tout en restant …terre à terre !

Interview de la spationaute Claudie Haigneré (1ère partie)

Pour nous aider à mieux connaître Claudie Haigneré.

Itw Claudie Haigneré P1 + jingle + p

Interview de Claudie Haigneré (2ème partie)

Son expérience dans l’espace.

Itw Claudie Haigneré P2

Interview de Claudie Haigneré  (3ème partie)

Quelles solutions pour « nettoyer » l’espace ?

Itw Claudie Haigneré P3+ jingle

Interview de Claudie Haigneré (4ème partie)

Le rôle des satellites et leur futur

Claudie Haigneré P4 + peche

L’interview… en direct du Fouquet’s !

Interview de Claudie Haigneré, en direct du Fouquet's

Voir notre article sur Claudie Haigneré

Son parcours… en vidéo :

D’autres photos de Claudie Haigneré…

[nggallery id=12]

A noter l’exposition « Objectifs Terre : la révolution des satellites ».
A l’occasion de l’Année mondiale de l’Astronomie, la Cité des sciences et de l’industrie dévoile – sur plus de 1 000 m²,  une expo permanente –dédiée à l’espace et à l’exploration terrestre. L’occasion d’aller mirer et admirer la Terre telle que vous ne l’avez jamais vue. Et du coup, mieux comprendre sa fragilité.
Objectifs Terre : la révolution des satellites a été réalisée en partenariat avec EADS Astrium, mécène, l’Agence spatiale européenne (ESA) et le Centre national d’études spatiales (CNES).

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Frank ROUSSEAU, grand reporter et pur produit de la mondialisation ! Elevé en partie en Afrique, au Canada, en Nouvelle Calédonie. Eduqué en France puis dans les Universités américaines, il se passionne ensuite pour l’histoire de l’art et celles de civilisations avant d’intégrer le Figaro Quotidien. Journaliste freelance, il partage désormais son temps entre l’oligopole de Los Angeles et un petit village des Yvelines…