Il va y avoir du S.P.O.R.T. (Sportifs pour un or responsable et traçable) avec le WWF

Isabelle Autissier, présidente du WWF-France, a lancé la suite de la campagne « Non à l’or illégal », intitulée S.P.O.R.T. (Sportifs pour un or responsable et traçable). Ce projet se décline sous la forme d’un partenariat avec le footballeur Bernard Lama, président de l’association « Collège des Ambassadeurs Sportifs de Guyane ».

Aujourd’hui plus de 95% de l’or extrait chaque année dans le monde n’est pas traçable, c’est-à-dire que le consommateur n’a aucune information sur la façon dont l’or est extrait et transformé. Ce qui permet, en Guyane, à l’or illégal d’intégrer la filière légale : il est alors blanchi. De plus, pour accéder à l’or, les orpailleurs illégaux défrichent des pans entiers de forêt et détournent les cours d’eau, provoquant la destruction de la biodiversité.

La campagne S.P.O.R.T. (Sportifs pour un or responsable et traçable) vise à ce que l’or remis lors des grandes compétitions sportives soit traçable (c’est-à-dire qu’il soit possible d’en suivre le mouvement et l’évolution à travers les différentes étapes de production, transformation et distribution) et plus responsable (que les étapes de production, transformation et distribution minimisent leurs impacts négatifs sur l’environnement et les populations locales).

Pour aider le WWF dans son combat, vous pouvez signer la pétition en ligne sur www.nonalorillegal.fr où le WWF-France demande à l’Etat français de renforcer les dispositifs de protection des zones de vie des communautés locales de Guyane. Oui, les champions méritent de l’or, mais de l’or éthique.

Pour en savoir plus, regardez la vidéo de l’initiative :



Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone