Centrale nucléaire : l’attaque de Greenpeace en image

1775-greenpeace-150713-tricastin-photo2 (1)L’infiltration s’est faite dès l’aurore ce lundi 15 juillet. Les militants de Greenpeace sont entrés dans la centrale nucléaire de Tricastin dès 5h20 du matin et ont rejoint les réacteurs quinze minutes après. A ce moment précis, depuis la berge en face, d’autres partisans projetaient une fissure en cours de formation sur le réacteur numéro 1 avec quelques messages : « Tricaston, accident nucléaire », « Prêt à payer le prix », ou encore « Président de la catastrophe ? ».

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Après un passage à Paris-Normandie et au service politique de Nord Éclair, Grégoire Gantois, étudiant en journalisme à l'ISCPA, s'intéresse aujourd'hui à l'actualité écologique et environnementale à Néoplanète.