Evelyne Dhéliat présente la météo brûlante de 2050

Prévoyez les éventails ! 40° C à Paris, 42 ° C à Grenoble, et 43° C à Nîmes… La météo du 18 août 2050 s’annonce caniculaire si l’on en croit Évelyne Dhéliat qui nous sensibilise au réchauffement climatique. On comprend vite en regardant son bulletin météo que l’on aura plus besoin de notre petite laine les soirées d’été  ! 

 

Tornades et tsunamis géants, hivers glacials, turbulences aériennes dantesques… Non, ce n’est pas le dernier scénario du film catastrophe tout droit venu d’Hollywood, mais bel et bien ce qui nous attend dans un futur plus que proche.Voilà le message de la Conférence scientifique publique mondiale sur la météorologie 2014, qui s’est tenue à Montréal il y a quelques mois sur le thème : « La météo, quel avenir ? ».

Lire notre article « Le mauvais temps emportera plus que le vent »

L’Organisation météorologique mondiale (OMM) a récemment demandé aux présentateurs météo de vingt pays du monde entier de présenter un bulletin pour l’année 2050. Son but : peser sur les gouvernements alors que se tient actuellement la Conférence mondiale sur les changements climatiques jusqu’au 12 décembre à Lima (Pérou). Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on va avoir très chaud partout dans le monde !

 En France, il faudra s’attendre à  une canicule 1 été sur 4, entre 2014 et 2050. Regardez le bulletin météo d’Évelyne Dhéliat, qui se termine par un message fort de Christina Figueres, secrétaire exécutive de la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques :

 

Retrouver les vidéos des bulletins météo des vingt pays sur la chaîne YouTube de l’Organisation météorologique mondiale. « Bien entendu, les bulletins présentés par ces derniers sont des scénarios envisageables et non de véritables prévisions. Mais ils sont fondés sur les éléments scientifiques les plus récents et brossent un tableau très convaincant de ce que notre quotidien pourrait être si la température était plus élevée à l’échelle du globe« , précise l’OMM.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Emilie Villeneuve

Sa licence de journalisme en poche, elle s’envole pour la Réunion où elle arpente l’île en tant que journaliste radio au sein de RFO. Une fois revenue en métropole, Emilie se consacre à l’environnement et au bio avec Bioaddict.fr et pige également en tant que journaliste web avec DDMagazine.com. Elle intègre la rédaction de Néoplanète en avril 2011 dont elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site et de la webradio. Elle fait également partie de l'équipe de "Bougez Vert", émission diffusée sur Ushuaïa TV.