Rire pas cher avec Discount

Aujourd’hui sort le DVD du film « Discount ». Un film très humain sur les conséquences positives que peuvent engendrer la crise financière chez les gens. Mais aussi sur l’entraide et la solidarité qui peuvent en naître. Le film traite également du gaspillage alimentaire, omniprésent dans nos grandes surfaces. On adore !

426650

Gilles (Olivier Barthelémy), Christiane (Corinne Masiero), Alfred (Pascal Demolon), Emma (Sarah Suco) ou encore Momo (M’Barek Belkouk), travaillent tous les cinq dans un Hard Discount. Un beau jour, la directrice du magasin leur annonce la mise en place de caisses automatiques. Leurs emplois sont donc directement menacés, mais ils ne comptent pas se laisser faire. Ils décident donc de créer clandestinement leur propre « Discount alternatif », en récupérant les produits que le Hard Discount jette pour les revendre à prix cassés auprès de gens aux revenus modestes.

Avec son premier film, le réalisateur Louis-Julien Petit a voulu sonner l’alarme sur la gravité du gaspillage alimentaire dans les grandes surfaces. Pratiqué en masse depuis des années, certaines enseignes commencent tout juste à faire des dons auprès des banques alimentaires. Il était donc grand temps qu’un film grand public comme « Discount » se penche sur la question.

Un film grave mais positif

Le film s’inscrit dans la lignée des films sociaux de Ken Loache (Raining Stones, La Part des Anges), qui nous montrent de manière simple et fraîche les effets de la crise sur la société, traitant ainsi de la misère et de la précarité de manière légère. Ce qui est attachant, c’est que le réalisateur s’est surtout penché sur les côtés positifs de cette crise en montrant la solidarité, l’amitié, et l’humour qui persistent malgré tout. À aucun moment Louis-Julien Petit ne tombe dans le misérabilisme ou dans l’angélisme. Par exemple, la directrice du discount, que nous voyons comme la « méchante » de l’histoire, n’est qu’une victime de la pression des grands groupes. nos héros antigaspi découvrent, quant à eux, que face à l’adversité, il est difficile de résister au chacun pour soi.

« Discount » traite aussi d’une difficulté grandissante : celle de mettre quelque chose de correct dans son assiette avec un salaire faible, alors que les grandes surfaces détruisent quotidiennement des tonnes de nourriture. À l’image de cette phrase de Christiane dans le film : « Il faut aussi qu’on propose des produits frais, des fruits et des légumes. Pourquoi les pauvres mangeraient-ils forcément de la merde ? ». Un film à consommer le plus tôt possible !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Eddy Delcher

Après un séjour de sept ans en Angleterre et en Afrique du Sud au cours duquel il obtient un diplôme en journalisme, Eddy revient en France afin de poursuivre ses études. En 2014, il rejoint l'équipe de Néoplanète et contribue régulièrement au CNRS International Magazine ainsi qu'au journal du CNRS depuis 2012.