Innovation :

Des lampadaires pour éveiller les consciences à Paris !

Dans le cadre des solutions innovantes pour le climat, en vue de la COP21, les lampadaires solaires de l’ONG Électriciens sans frontières ont été choisi par la ville de Paris pour être exposés sur les Berges de Seine courant septembre. Mais bien plus que des sources de lumière, ces lampadaires fournissent de l’électricité. Une idée lumineuse pour les populations isolées.

Éclairage de nuit dans un orphelinat au Bénin, ©Électriciens sans frontières
Éclairage de nuit dans un orphelinat au Bénin, ©Électriciens sans frontières

Nous apprenions dans le dernier rapport de la Banque mondiale que 1,2 milliard de personnes n’avaient pas accès à l’électricité en 2013, principalement en Afrique Subsaharienne et en Asie. Des investissements massifs doivent donc être mis en place pour y remédier, pour de cette façon, faire baisser le taux de pauvreté de ces populations. Électriciens sans frontières œuvre en ce sens, d’où cette idée géniale de lampadaires solaires qui, en plus de fournir la lumière, propose de l’électricité pour recharger, par exemple, les batteries de téléphones portables.

60% de la population subsaharienne n’a pas accès à l’électricité

Alors que 60% de la population subsaharienne possède un téléphone portable, la même proportion n’a pas accès à l’électricité. Gros paradoxe pour ce XXIème siècle, où technologies et outils de communication font partie intégrante de notre quotidien. Pourtant, des solutions existent, notamment grâce aux énergies renouvelables. Sans compter que la plupart des moyens utilisés par défaut par ces populations sont dangereux pour elles-mêmes et sources de fortes émissions de gaz à effet de serres pour la planète.

« Chargez vos téléphones d’une manière originale et solidaire »

Électriciens sans frontières espère, grâce à ces lampadaires, sensibiliser la société aux enjeux liés à l’accès à l’électricité. L’exposition sur les Berges de Seine leur permettra de discuter des problèmes et des solutions avec les Parisiens (et touristes venus pour l’occasion). Les bornes de recharge pour téléphones portable seront également accessibles, en échange d’un don au montant choisi par chacun. Tous ces bénéfices serviront à financer un projet d’électrification d’une école au Bénin.

h

Du 12 septembre au 4 octobre 2015, sur les Berges de Seine, côté musée d’Orsay.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Passionnée par le cinéma documentaire et l'environnement, Alexandra a choisi le journalisme par vocation. En grande optimiste et végétarienne convaincue, elle espère un avenir meilleur pour le monde. Chaque petite voix compte... la sienne aidera peut-être à améliorer les choses en donnant les informations nécessaires à la réflexion !