Chanson : « Le cœur animal »

Olivier Rech est un musicien au grand cœur. Son engagement pour l’environnement ne date pas d’hier. Sa dernière composition sur le rapport entre l’Homme et les animaux en atteste.

Natif de Bretagne, il est universaliste des ses idées et dans ses thèmes de chansons avec dans sa besace un CD de dix titres « Paris d’ici, Paris d’ailleurs ». Aimer la capitale ne l’empêche pas d’être un défenseur ardu de l’environnement et du patrimoine régional, il a notamment participé à de nombreuses fouilles archéologiques et à l’entretien des Menhirs de Carnac.

C’est un inconditionnel d’Alain Barrière, de Brel, d’Aznavour mais aussi de Baudelaire ou de Rimbaud. La Nature, la spiritualité et les valeurs humaines occupent, avec la musique, les premières places dans sa vie.

Les titres de ses compositions en attestent pour lui. Elles s’intitulent par exemple : « La mer me tient », « Le droit d’aimer » et celle magnifique pour la cause des animaux « Le cœur animal ».

Cette balade douce s’inspire du style coulé de Jean Ferrat pour une chanson engagée et porteuse d’espoirs. Il n’y épargne aucune des abominations que l’homme inflige à « son petit frère d’arme», l’animal. Ces critiques acerbes sont entrecoupées par des couplets où il chante la beauté des rapports que nous entretenons avec eux de sa magnifique voix posée :  « Prendre un veau par le cou et danser avec les loups »

A écouter :

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xihoq8_le-coeur-animal_animals[/dailymotion]

Son site: http://www.olivierrech.com/

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone