Campagne : Osez le clito !

Lancée lundi soir, la campagne « Osez le clito » montre que la bataille pour la libération sexuelle n’est pas terminée. En matière de sexualités, comme dans de nombreux autres domaines, les inégalités persistent…

 

«Il est souvent oublié, nié, voire mutilé.» Lui, c’est le clitoris, que l’association Osez le féminisme veut mettre à l’honneur avec sa campagne «Osez le clito». Le but ? Parler et faire parler des plaisirs sexuels des femmes.

«Les sexualités des femmes sont multiples, peuvent se vivre en dehors de toute procréation et ne sont pas forcément complémentaires des sexualités masculines», clame l’association sur son site, affirmant que «le clitoris est politique!» Cette campagne veut mettre en lumière cette méconnaissance de la sexualité des femmes et exiger que l’éducation à la sexualité soit un véritable outil d’émancipation pour toutes et tous !

Sur le site www.osezleclito.fr, vous pouvez tester vos connaissances en jouant avec un « Quizz » en ligne. Quelle est la taille du clitoris, combien de capteurs de plaisirs il comporte, combien de femmes sont victimes de mutilations… Vous trouverez toutes les réponses en ligne.

Osez le clito n°1 par osezlefeminisme

A noter que le renouveau du féminisme n’est pas l’apanage de la France. En témoigne la «marche des salopes» («slut walk» en anglais), un mouvement né au Canada en réaction aux déclarations d’un policier de Toronto, Michael Sanguinetti. Il a récemment conseillé aux femmes d’«éviter de s’habiller comme des traînées si elles ne voulaient pas se faire agresser», lors d’une conférence devant des étudiants. Depuis, le mouvement a fait des émules : plusieurs « marches de salopes » ont eu lieu en Grande-Bretagne, notamment à Londres, le samedi 11 juin dernier. En attendant celle de New Delhi rebaptisée Besharmi Morcha (qui signifie « marche des effrontées » en hindi), précise le magazine India Today.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone