Viande de chat et de chien en Chine

Le pays, cauchemar pour les animaux, va peut-être interdire la viande de chat et de chien.

En Chine, un projet de loi contre les mauvais traitements aux animaux prévoit l’interdiction de la consommation de chat et de chien. Les contrevenants risqueraient une amende de 5000 yuans (500 euros) et jusqu’à 15 jours de prison. Pour les plus attachés à cette tradition ancestrale, l’addition pourrait grimper à 50000 yuans. Rien que dans la province du Guangdong, au sud du pays, 10000 chats sont mangés chaque jour, la plupart d’entre eux étant vendus par des familles. Mais des restaurateurs malins proposent déjà de la « viande parfumée », nom poétique pour désigner ce qui n’est rien d’autre que de la viande de chien.

Le sacro-saint relativisme culturel nous imposerait de considérer avec distance cette pratique qui peut choquer vue d’occident. Pourquoi manger du bœuf et pas du chien ? Les deux sont des animaux domestiqués, « créés » par l’homme pour son usage après tout. Non, le problème se situe au niveau plus général de l’irrespect des humains envers les reste du vivant dont il pense pouvoir disposer comme bon lui semble. La question n’est pas de savoir s’il est plus légitime de manger du poulet plutôt que du chat mais s’il est acceptable de se satisfaire de méthodes d’abattage ignobles pour des raisons économiques, religieuses ou de confort alimentaire. Et dans des proportions ahurissantes : on tue chaque années tellement d’animaux que, mis bout à bout, ils pourraient relier la Terre à la Lune. Est-ce humain de mépriser tout ce qui ne l’est pas ? Qu’en pensez-vous ?

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone