Vendée Globe : « On pourrait quasiment faire un tour du monde sans gasoil » selon Armel Le Cléac’h

Armel Le Cléac'h Crédits Photo : Vincent Curutchet/ BPCEPlacé second dans le classement du Vendée Globe juste derrière François Gabarit, Armel Le Cléac’h a accepté de répondre aux questions de Néoplanète. Quel est son rapport à l’écologie ? Les marins font-ils suffisamment d’efforts ? Que garde-t-il comme émotion des différents paysages qu’il a pu voir sur son bateau ? Celui qui est considéré aujourd’hui comme le marin le plus doué de sa génération nous offre son regard sur le milieu qu’il affectionne tant : la mer.

 

Quels moyens ont été apportés pour respecter d’avantage la mer ? Armel Le Cléac’h a-t-il été le témoin d’une évolution des mentalités ? Les énergies renouvelables sont-elles suffisantes à bord des monocoques pour faire un tour du monde ? Pour le savoir, écoutez la première partie de l’interview :

[audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2013/01/les-marins-et-ecologie-ok.mp3|titles=marins et ecologie]

Dans la deuxième partie de l’interview, découvrez l’avis Armel le Cléac’h sur les matières utilisées pour la fabrication des bateaux qui ne sont pas toujours écologiques ! Vite tournez la page !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone