Les Vendanges responsables du Fouquet’s

Semaine du développement durable oblige, le 4 avril, à Paris, les acheteurs ont répondu présents à l’invitation du groupe Barrière pour « les Vendanges du Fouquet’s ».

 

©DRLe groupe Barrière poursuit sa croisade pour le développement durable avec, pour la cinquième année, « les Vendanges du Fouquet’s ». Une vente aux enchères bien particulière, avec en ligne de mire la reforestation du Pays de Gabardan, à l’est des Landes. En 2009, la tempête Klaus frappe lourdement ce territoire et laisse de nombreuses cicatrices sur l’environnement. C’est le début d’un projet expérimental et pédagogique de reboisement dans la forêt landaise.

Issue d’un partenariat entre le Fouquet’s, le Château de Villegeorge, situé à Avensan en Gironde, et de grandes entreprises de la technologie ou de la restauration, cette édition 2013 proposait à la vente : Pouilly Fumé, Pommery, Mouton Rothschild, Gruaud-Larose et autres Hospices de Beaune. Bouteilles, barriques, magnums ou jéroboams, de quoi satisfaire les amateurs de vins ou de champagne, amoureux du terroir et réunis autour d’une opération parrainée par Pierre Cornette de Saint-Cyr, célèbre commissaire priseur, et Nora Barsali, spécialiste des questions en lien avec la biodiversité. Mais les véritables stars de ses enchères étaient sur la table : les bouteilles du millésime 2012 du Château Villegeorge, cru bourgeois du Médoc. Élaborée par Marie-Laure Lurton, viticultrice et « créatrice de vin », cette cuvée 2012, au cœur des enchères, a été récoltée avec l’aide d’une quinzaine de collaborateurs du Fouquet’s. Des vendanges responsables, sur un domaine certifié « Terra Vitis », qui ont permis d’engranger pas moins de 46 750 euros pour soutenir le projet de reboisement de la forêt landaise. Les premiers arbres avaient été plantés en novembre 2011.

Luxe respectable

©DR bisPas de hasard si Barrière pérennise ce type d’opération. En France, ses soixante établissements sont désormais certifiés de la norme européenne ISO 14001. C’est le premier groupe français d’hôtels et de casinos à obtenir cette distinction. A Paris, le Fouquet’s développe son concept de « Luxe Respectable », « cette certification 14001, vient renforcer nos engagements sur le développement durable », se félicite Florence Ledru, responsable DD de l’établissement parisien (1) qui propose, entre autres, du linge de chambre en coton bio ou la mise à disposition de taxis hybrides. En Alsace, le complexe de Ribeauvillé innove avec son système de chauffage basé sur la bio-méthanisation. Dans les casinos, les sacs destinés à trier les jetons sont désormais réutilisables et un programme a été mis en place afin de détecter et d’accompagner les joueurs au comportement compulsif. L’humain et l’environnement au cœur des préoccupations : on est plutôt clients.

 

(1) L’interview complète de Florence Ledru sur la web-radio de Néoplanète.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Jean-Michel Véry

Guitariste, compositeur, après dix ans de bons et loyaux services auprès de musiciens comme Andy Chase, Laszlo de Trèbes ou Vivien Savage, il débranche pour le journalisme et collabore avec L’Optimum, Le Figaro, Politis… Un père anglais et une mère égyptienne, aux ascendances touaregs, lui confèrent génétiquement le goût du voyage. Il signe régulièrement la rubrique « tourisme » pour Néoplanète.