Devenir végétarien, y a rien de plus facile!

food-48494_640 - PixabayOn entend dire que de plus en plus de gens deviennent végétariens, ce qui pourtant semble difficile au pays de la tête de veau !

BN 18 06

Version écrite de la chronique, collaboration Eddy Delcher

On en a déjà parlé ensemble, si ce n’est pas une mode comme chez les anglo-saxons, c’est une nouvelle tendance en France pour de multiples raisons : sauver la planète car l’industrie de la viande est très polluante, être en meilleure santé, moins grossir, etc… On vend de plus en plus de livres de recettes et d’ouvrages végétariens, le dernier en date d’Anne Jankéliowitch « Végétariens, le vrai du faux » chez Delachaux et Niestlé est très intéressant et explique par exemple qu’en France, cela concerne surtout des jeunes femmes d’un vingtaine d’année, d’un niveau social assez élevé, et plutôt de gauche.

Il faut quand même être motivé ! Ça ne doit pas être très facile !

Oui, le tofu-feuille de laitue, ça finit par lasser ! Du coup, on voit de plus en plus dans les magasins des simili-carnés, des produits qui imitent la viande d’une façon étonnante, même goût, même apparence, même odeur mais qui sont composés de végétaux. De nombreuses marques en proposent, comme Tartex, Wheaty, ou tenez-vous bien, Soto ! C’est un signe, Thomas !

Même si c’est bon, les gens achètent ce genre de produits ?

Ça commence en France. Aux Etats-Unis, une étude montre que plus d’une personne sur trois mange régulièrement ces steaks végétaux. Le plus surprenant, c’est que seulement 7% des sondés sont végétariens, donc la plupart sont omnivores et en mangent pour le plaisir. La tendance ira sans doute en s’accentuant car nos goûts changent en fonction de nos habitudes alimentaires. Devenir végétarien, par exemple, est difficile au début, mais petit à petit on en vient à préférer les légumes et les simili-carnés, et on développe même un certain dégoût pour la viande. Bref pour l’industrie de la viande, cela ne va pas être évident, il va falloir miser sur la haute qualité. Bavette s’en va en guerre !

La chronique « Bonne Nouvelle » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce mercredi 18 juin 2014 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Quelle Époque Éthique », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.