Une pétition pour sauver les animaux en zone de conflit

The Earth Organization (TEO) lance une pétition pour protéger les animaux captifs pendant les conflits. L’association souhaite changer la loi internationale pour obliger les pays à respecter l’environnement en temps guerre. Ça vous laisse perplexe ? Voici quelques explications.

 

Polluer, un nouveau crime de guerre
L’objectif de cette pétition est d’inciter les Nations Unies à adopter une résolution qui protègera la biodiversité sous toutes ses formes pendant les conflits. « Nous souhaitons aussi  la possibilité d’inculper de crime de guerre les personnes qui portent atteinte à l’environnement », explique Noëlle Sagout, présidente de TEO France. « La faune et la flore doivent être protégées en temps de guerre. Mettre en péril la Nature, ça se répercute sur les populations et les écosystèmes et pour longtemps. »

Protéger les animaux pour protéger les humains
L’environnement est souvent la victime silencieuse des conflits armés : la terre est souillée, l’eau polluée, les forêts et les récoltes détruites. Ce qui ne facilite pas la cicatrisation pour la population qui doit déjà panser ses blessures infligées par la violence humaine.

Les animaux aussi ont besoin de protection. Les zoos et les réserves naturels préservent les espèces en voie d’extinction mais pendant les conflits, la protection animale en prend un coup. C’est pourquoi TEO France tente de changer la loi internationale pour que les animaux ne fassent plus partis des dommages collatéraux.

Pendant le conflit en Libye en 2011, les animaux du zoo de Tripoli se sont retrouvés livrés à eux-mêmes pendant plusieurs jours. Les employés avaient fui les affrontements et laissés les animaux sans nourriture, ni soins. L’état sanitaire du zoo est vite devenu inquiétant. L’association autrichienne Vier Pfoten a été la première à leur porter secours. La fondation 30 millions d’amis s’est jointe à eux peu après car si les Hommes peuvent fuir les conflits, les animaux n’en ont pas toujours la possibilité.

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xlhnby_la-fondation-vient-en-aide-au-zoo-de-tripoli_animals[/dailymotion]

L’ONU est déjà en marche
The Earth Organization a besoin de l’appui de 50 000 personnes pour présenter sa pétition aux Nations Unies et les inciter à adopter cette résolution. L’ONU a fait un premier pas dans le sens de TEO en déclarant le 6 novembre 2011, Journée Internationale pour la prévention de l’exploitation de l’environnement en temps de guerre et de conflit armé.

Pour signer la pétition ou lire le texte intégral de la revendication de The Earth Organization : www.wildlifeinwarzones.com

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone