Une petite pause douceur dans ce monde de brutes

Il faut de tout pour faire un monde. Ainsi, en Suisse dans le canton de Fribourg, une petite mamie s’est trouvé un petit job au poil pour tromper sa solitude : « caresseuse pour chats » !

Feel good!
Creative Commons License photo credit: uomoelettrico

Marinette Jaquier, sexagénaire et veuve depuis peu, désirait s’engager auprès d’une association pour se changer les idées. Aimant les animaux, elle part offrir ses services à la SPA de son canton, pensant promener les chiens, nettoyer les cages ou nourrir les abandonnés. Mais il y avait déjà pléthore de bénévoles pour ça. Alors elle s’est dit qu’elle pourrait simplement les caresser. C’est comme cela que, deux fois par semaine, de 14h à 18 heures, Marinette se rend au refuge de Lully pour faire ronronner les matous.

« Caresseuse pour chats, je sais que ça fait sourire, mais je m’en fiche », a-t-elle raconté au quotidien suisse romand ‘La Liberté’. Pourtant, voilà un petit job qui pourrait bien susciter d’autres vocations car, déjà, Marinette a été rejointe par une autre caresseuse.

Alors peut-être, comme disait Eluard, qu’il ne faut pas de tout pour faire un monde. Il faut du bonheur et rien d’autre.

Par Juliette Barthaux, de www.ushuaiatv.fr

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone