Une maison qui dit « pousse-toit » !

crédit photo phovoirConstruire une maison est un rêve pour beaucoup, mais peut s’avérer très coûteux, donc un site web propose maintenant de la faire pousser…

BN 22 04

Version écrite de la chronique

Après tout, quoi de plus naturel, en cette Journée Mondiale de la Terre, que de faire pousser sa maison comme une plante ? Sur l’excellent site soonsoonsoon.com, qui parle du monde de demain, on imagine que dans le futur, nos maisons seront moitié organiques et moitié minéraux. Les murs seront faits de béton-champignons, et évolueront en fonction du temps, un peu à l’image des constructions des vers à soie que des chercheurs ont réussi à dompter en leur faisant suivre la lumière afin que ceux-ci bâtissent des structures à partir de trajectoires prédéfinies.

Mais une maison-champignon, ça paraît un peu fou quand même

Pourtant on n’en est pas si loin que ça ! On peut déjà faire pousser des chaises sur son balcon ! C’est l’artiste/bricoleur américain Phil Ross qui en est à l’origine. L’idée est en fait d’utiliser le mycélium, c’est-à-dire les filaments qui composent les champignons, pour faire pousser sur quatre pieds en bois une chaise 100% naturelle, puisque ces champignons se nourrissent de déchets agricoles. Voilà donc une chaise pour confortablement manger sur le « pousse », si je puis me permettre !

Et une fois n’est pas coutume, la Journée de la Terre peut aussi être l’occasion de regarder les étoiles

On a une bonne raison de lever les yeux au ciel aujourd’hui puisque nous sommes en plein période des Lyrides, cet essaim d’étoiles filantes qui parcourent notre ciel chaque année entre le 16 avril et le 26 avril. Donc si le temps est assez clair, un grand nombre de météorites devrait éclairer la nuit. Alors pensez à regarder cette pluie d’un autre genre ce soir, et à faire un ou plusieurs vœux, bien sûr.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.