Une éolienne au fond du jardin, ça vous tente ?

Les éoliennes fleurissent dans nos champs et en mer, elles sont encore peu présentes dans nos jardins. L’autosuffisance énergétique vous fait envie ? Avant de vous lancer dans l’aventure, prenez le temps de la réflexion. Voici quelques conseils….

Bien choisir son emplacement
Pour pouvoir profiter de l’énergie du vent, bien choisir le lieu d’implantation de l’éolienne est primordial. Le meilleur emplacement  ? Un endroit dégagé, avec un vent constant ayant une vitesse moyenne annuelle de 20 km/h (5,5 m/s). En zone rurale, c’est mieux. Il y a moins de turbulences, le vent est plus régulier. « C’est possible d’avoir une éolienne en zone urbaine. Ça peut juste un peu plus compliqué pour les démarches administratives. Il faut être en accord avec les PLU ou le règlement du lotissement », détaille Arnaud Guené, directeur général Windeo Est. Attention, une éolienne citadine peut aussi poser des problèmes (bruit et vent inconstant).

L’idéal, c’est la Zone de Développement Éolien (ZDE). Ces zones sont définies en fonction de trois critères : le potentiel éolien, les possibilités de raccordement au réseau électrique et la protection des paysages, des mouvements et des sites. Ces zones ne sont pas adaptées au petit éolien. Elles concernent surtout la production industrielle. Si vous habitez en ZDE, vous pourrez bénéficier de l’obligation d’achat d’électricité par EDF. Attention, vous ne toucherez pas la jackpot. EDF rachète la production des petites éoliennes au prix de 0,08 €/kWh (légèrement en-dessous du tarif en heure creuse). En dehors d’une ZDE, « il faut passer par un opérateur alternatif pour revendre son surplus d’énergie », explique Arnaud Guené.

Un investissement sur le long terme
Toujours envie de tenter l’aventure ? Alors, parlons gros sous ! Comptez en moyenne 10 000 € pour l’achat du matériel et l’installation. Ajoutez à cela le prix d’un permis de construire si le mât de votre éolienne dépasse les douze mètres. En-dessous, une déclaration de travaux suffit. Il faudra patienter entre 15 et 20 ans avant de rentabiliser votre éolienne.

Vous pouvez diminuer votre investissement en la construisant vous-même. La société Tieole propose des éoliennes clés en mains mais aussi des stages d’auto-construction. Les stagiaires apprennent à construire leur éolienne d’un bout à l’autre. Fabriquée maison, elle coûte entre 1 500 € et 8 000 €. Une solution qui demande beaucoup de sueur et d’huile de coude. « Les stagiaires construisent ensemble une éolienne. A la fin du stage, on tire au sort celui qui la récupérera. L’idée, c’est que les gens apprennent à en fabriquer une. », explique Jay W. Hudnall de la société Tieole.

Un peu plus cher mais plus design, il y a l’éolienne signée Philippe Starck. En vente chez Windeo à 9 500 €. Un tarif trois fois plus élevé que le prix estimé avant son lancement… On est encore loin du rêve de « l’écologie démocratique » voulue par son créateur.

Crédit photo 1 et 3 : société Tieole
Crédit photo 2 : société Windeo

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone