Une campagne pour verdir l’image des prospectus !

Votre boîte aux lettres déborde de publicités… Rien d’étonnant quand on sait que les courriers non adressés pèsent en moyenne chaque année 35kg par foyer (Ademe). Mais rassurez-vous, ce gaspillage n’est pas mauvais pour la planète ! Voilà en résumé le message de l’observatoire du Hors Média (OHM) qui distribue en ce moment, dans 13 millions de boites aux lettres, un message de promotion des prospectus. Des associations telles que France Nature Environnement (FNE) s’insurgent contre cette tentative de désinformation.

« Comment vivrait-on dans un monde sans amour et zéro papier ? ». La campagne de l’Observatoire du Hors Media, qui réunit des acteurs de la filière de la communication papier, souhaite « en finir avec les idées reçues ».

Et affirme sans détour que le papier est un « produit naturel, renouvelable, recyclable, non toxique et biodégradable, tout en étant particulièrement efficace comme support de transmission d’une information, puisque 92% des Français lisent les prospectus qu’ils reçoivent et 65% ont effectué un achat après l’avoir reçu… »  Pire : le quizz très instructif qui amène le lecteur à penser que les prospectus sont on ne peut plus respectueux de l’environnement.

Vous pouvez télécharger au format PDF ce prospectus sur le site dédié à cette campagne : www.monprospectus.com

En réponse, plusieurs associations  comme France Nature Environnement (FNE) se mobilisent sur Internet pour démonter l’argumentaire d’OHM : « Alors que le Grenelle de l’Environnement a fixé pour objectif de réduire nos déchets de 7% en 5 ans et que différentes enseignes commerciales ont déjà modifié leurs pratiques*, l’OHM adopte une attitude irresponsable et provocatrice en encourageant à consommer toujours plus de papier. FNE en appelle au bon sens des citoyens. Avec un autocollant stop-pub, nous pouvons vivre avec plus d’amour, et moins de prospectus ». Voici quelques extraits du site de FNE.

 

– Gaspiller le papier n’aide pas à lutter contre l’effet de serre. Si le papier permet de séquestrer temporairement le carbone, sa fabrication, son impression et son recyclage nécessitent la consommation de matières premières et d’énergie. Pour être au final au mieux recyclé, au pire incinéré ou enfoui. Le bilan C02 est donc négatif.

– La consommation de papier a un impact sur l’environnement. Pour l’OHM, le papier est « naturel, non toxique et biodégradable ». C’est oublier un peu vite que le cycle de fabrication utilise des produits qui le sont moins : agents de blanchiments, encres… Seul un papier sur deux est recyclé, mais le recyclage a lui aussi un impact environnemental, par exemple par, sachant que l’activité de désencrage utilise des produits chimiques et génère des boues de désencrage.

C’est, par exemple, le cas de l’enseigne Botanic qui a cessé de diffuser des prospectus en boîtes aux lettres et des magasins Leclerc qui ont annoncé l’an dernier la suppression de ces mêmes prospectus en 2020.

Pour télécharger des autocollants stop-pub, rendez-vous sur le site de France Nature Environnement

 

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone