Un taxi pour Poznan

Un drôle de véhicule a fait étape cette semaine à Paris avant de prendre la direction de Poznan, en Pologne, en vue de la conférence des Nations-Unies sur le réchauffement climatique : un taxi solaire qui a déjà parcouru plus de 50 000 kilomètres sur Terre, de l’Europe à l’Asie, en passant par l’Amérique du Nord, l’Australie, la Nouvelle-Zélande… Mis au point par des écoles d’ingénieurs suisses et piloté depuis l’an passé par son concepteur et aventurier Louis Palmer, Solartaxi est en fait un tricycle accouplé à une remorque chargée de cellules solaires. Le véhicule est approvisionné par ces cellules ou bien par des batteries rechargeables dont la consommation électrique est compensée par des panneaux solaires installés sur un toit en Suisse. Il atteint la vitesse d’environ 90km/h et possède une autonomie de 400 km. A Paris, Solartaxi s’est en particulier attardé au Ministère du Développement durable où il a été testé par Jean-Louis Borloo en personne. Louis Palmer a également rencontré des constructeurs qui se lancent dans l’automobile électrique : Bolloré, Dassault… Il a ensuite pris le chemin de Londres, Berlin et donc Poznan où Solartaxi pourra être admiré par les conférenciers de l’ONU, du 1er au 12 décembre. Un « ambassadeur du changement climatique », selon le terme de Jean-Louis Borloo. www.solartaxi.com

Photo: solartaxi.com

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone