Un grand coup de filet dans l’espace

Debris-LEO1280 - GoogleLe printemps approche à grands pas, l’opportunité de parler d’un nettoyage pas tout à fait comme les autres !

Un-menage-de-printemps-pas-comme-les-autres-124482435

 

 

Version écrite de la chronique

Oui, nous célébrons aujourd’hui le 84ème anniversaire de la découverte de Pluton, l’occasion de lever un peu les yeux au ciel et de constater à quel point l’espace est pollué. Heureusement, on commence à trouver des solutions de nettoyage car, selon les estimations, plusieurs dizaines de millions de déchets mesurant de 1mm à 10cm orbitent la Terre à une dizaine de kilomètres par seconde. En cas de collision à cette vitesse-là, bonjour les dégâts !

Mais d’où viennent tous ces déchets ?

Ce sont des bouts de métal, des morceaux de fusées et de satellites abandonnés, ou même des objets, tels que des outils ayant échappés aux mains des astronautes. Cela pose un problème environnemental (allons-nous polluer l’espace comme nous l’avons fait sur terre ?) mais aussi de sécurité. Il faut savoir qu’une vis de 2 cm propulsée à 10 kilomètres par seconde peut mettre un satellite hors d’usage, et plusieurs ont déjà été endommagés. Même les occupants de la Station Internationale ont dû se mettre à l’abri quelques fois.

Mais il existe des solutions pour donner un petit coup de propre à tout ça !

Oui, on a tout imaginé : les rayons lasers destructeurs, les satellites prédateurs, et aujourd’hui on pense au filet de la ménagère ! L’Agence spatiale d’exploration aérospatiale japonaise propose de nettoyer l’espace grâce à un immense filet magnétique à base d’aluminium. Avec ses 300 mètres de long, il générerait un champ magnétique assez puissant pour attirer les débris. Après avoir tout ramassé, une fois plein, il retomberait vers la Terre et se détruirait en entrant dans l’atmosphère. Le premier test aura lieu le 28 février, mais en attendant, sur Terre comme dans l’espace, ne jetez pas vos déchets n’importe où !

La chronique « Bonne Nouvelle » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce mardi 18 février 2014 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.