Un député part en guerre contre la fourrure

Le député UMP Lionnel Luca a présenté vendredi dernier une proposition de loi visant à interdire l’élevage des animaux à fourrure en France, ainsi que l’importation et la commercialisation des peaux et fourrures sur le territoire Français.

« Alors que les grandes espèces en voie d’extinction, telles que les félins d’Afrique ou d’Asie, les phoques d’Alaska… ont bénéficié d’une législation très stricte qui a permis la survie de leur race et l’interdiction totale de l’utilisation de leur fourrure, d’autres espèces, plus proches de nous, telles que le renard, le vison, le ragondin, la loutre ou le lapin, continuent d’être exploitées et tuées pour leur peaux », écrit-il avant de demander que tout élevage d’animaux à fourrure soit interdit en France à compter du 1er janvier 2020.

Christophe Marie, porte-parole de la Fondation Brigitte Bardot, qui chiffre à 50 millions le nombre d’animaux tués pour leur fourrure, a ajouté : « En France, il y a une vingtaine d’élevages de visons où les animaux sont entassés par milliers dans de petites cages grillagées avant d’être gazés ou électrocutés, c’est d’autant plus scandaleux que rien ne peut justifier ces camps de la mort qui sont, en plus, une source de pollution préoccupante. Le chiffre d’affaire de la fourrure a plus que triplé ces dix dernières années en France, on en voit partout sur les cols des parkas avec derrière chaque col une souffrance animale effroyable ».

 

A relire : notre dossier spécial « Fourrure »

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone