Innovation : un bol d’oxygène pour dépolluer l’eau

La plateforme Aquagreen Solar permet de traiter la pollution des plans d’eau. Produits chimiques, nitrates et pesticides sont mis au ban par des microbilles d’oxygène propulsées dans le milieu aquatique.

© Aquagreen
© Aquagreen

Notre eau est quasiment aussi vieille que la Terre. Cet écosystème s’équilibre naturellement grâce à des processus physique, chimique et biologique de transformation. Mais ce système d’auto-épuration se retrouve parfois perturbé par les activités humaines, en particulier industrielles et agricoles. Les réactions naturelles ne se forment plus et des eaux polluées se retrouvent à stagner à la surface des étangs et autres bassins. C’est là que notre innovation de la semaine entre en jeu !

Le système bouleverse l’équilibre naturel de l’eau

Aquagreen Solar purifie les eaux polluées en milieu urbain grâce à un système de suroxygénation par pompage hydraulique ; ce qui signifie que ce système dépollue l’eau, une source essentielle à notre survie, grâce à une autre ressource vitale : l’oxygène.

Ce système insuffle l’air dans l’eau sous forme de microbilles d’un diamètre inférieur à 150µm (=0,15mm), ce qui permet de les propager rapidement dans toute l’étendue du bassin. Cela augmente de façon abrupte la quantité d’oxygène dans l’eau et bouleverse subséquemment l’équilibre chimique. Pour se rétablir, des réactions d’oxydo-réduction s’opèrent avec les polluants, ce qui permet de les faire disparaître petit à petit par dégradation naturelle.

© Aquagreen
© Aquagreen

Autosuffisante et autonome

La plateforme fonctionne à l’énergie solaire : 4m2 de panneaux solaires lui fournissent l’énergie nécessaire sur quasiment n’importe quel site. Des capteurs de mesure de la qualité de l’eau permettent également aux scientifiques d’étudier la composition des plans d’eaux et une connexion directe à la plateforme se fait à l’aide d’une application internet. Cela permet un pilotage à distance en quelques secondes selon les derniers résultats.

Premiers essais convaincants

Un prototype a été testé sur le lac du Mail dans le 91 et en Chine. Aquagreen Solar montre des niveaux de performance d’épuration bien supérieurs à l’ancienne méthode du brassage mécanique : le traitement est plus homogène en surface comme en profondeur, la concentration d’oxygène dissous est plus forte et celle d’azote diminue fortement.

La suite ?

Il faut de l’argent ! Bien que les résultats soient probants, il reste toujours le problème de trouver des investisseurs… Une campagne de Crowdfunding a été lancée par la société Innogur pour financer l’acquisition et la mise en place de la plateforme finale sur le lac du Mail.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Passionnée par le cinéma documentaire et l'environnement, Alexandra a choisi le journalisme par vocation. En grande optimiste et végétarienne convaincue, elle espère un avenir meilleur pour le monde. Chaque petite voix compte... la sienne aidera peut-être à améliorer les choses en donnant les informations nécessaires à la réflexion !