Un ascenseur vers l’espace

Clouds_in_vellore credit wikipedia
Pendant les vacances, Néoplanète vous propose de réécouter le meilleur des chroniques Europe 1 de Yolaine de la Bigne.

L’espace a toujours fasciné et fait encore naître les idées les plus étranges

Mouve Radio web

Version écrite de la chronique, collaboration Eddy Delcher

C’est vrai que cet ascenseur parait sorti tout droit d’un film de Lucas. D’ailleurs, au 19e siècle, un scientifique russe l’avait imaginé, puis vite oublié faute de moyens techniques. Mais le projet a revu le jour grâce à l’apparition à la fin des années 1990 du nanotube de carbone, un matériau très léger et 6 fois plus résistant que l’acier.

Notamment cet ascenseur vers l’espace qui permettrait d’y transporter de la marchandise et même des personnes.

La NASA, l’International Space Elevator Consortium et la société japonaise Obayashi Corporation planchent sur cette sorte de « monte-charge » spatial qui réduirait le coût du transport d’un kilo de matériel dans l’espace de 20 000 à une dizaine d’euros ! Un projet fascinant, en espérant que ce ne soit pas la voie ouverte pour transporter tout et n’importe quoi dans l’espace !

Ça semble pourtant un peu fou, un tel ascenseur peut-il vraiment exister 

Cela dit, il faut maintenant faire face à de nouvelles contraintes telles que la présence de nombreux satellites et débris que l’ascenseur devra éviter. Les travaux s’effectuent en secret, donc on a peu d’infos, mais l’engin prendra apparemment la forme d’un long câble sur lequel une nacelle ferait le chemin entre la Terre et l’espace.

Et pourquoi ne pas l’utiliser aussi comme carburant 

Souvenez-vous de Raphaël Domjan, l’éco-aventurier suisse qui avait bouclé un tour du monde à bord d’un bateau à énergie solaire. Et bien son prochain défi est d’atteindre la stratosphère, c’est-à-dire de voler à 20 000 mètres d’altitude, aux commandes de l’avion solaire SolarStratos. Un projet très courageux, car même les avions de chasse n’atteignent pas cette altitude où la température peut avoisiner le -70°C ! Mais il y a toujours un fou encore plus perché que les autres pour s’envoler vers les étoiles !

La chronique « Bonne Nouvelle » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce mercredi 7 mai 2014 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Quelle Époque Éthique », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.