TV : le documentaire « Ma poubelle est un trésor »

A l’occasion de la Journée de la Terre, ne ratez pas le documentaire « Ma poubelle est un trésor » de Martin Meissonnier et Pascal Signolet. Rendez-vous le 20 avril à 23h30 sur France 3.

Matières plastiques, résidus électroniques, médicaments absorbés puis rejetés dans les eaux usées, molécules indestructibles issues des nano-technologies… Les déchets posent un problème de plus en plus grave à notre société de consommation. Ils ne sont pas seulement encombrants ou nauséabonds. Enterrés, ils se dissolvent dans nos nappes phréatiques, et nous finissons par les boire. Incinérés, ils risquent de se répandre dans l’atmosphère, et nous finirons par les respirer. Dans tous les cas, à long terme, leur accumulation nous empoisonne.

Mais la planète n’est pas condamnée à se transformer en poubelle géante. Aux quatre coins du Globe, la course est engagée pour créer un monde plus propre, où les déchets peuvent devenir des ressources, et remplacer avantageusement des matières premières de plus en plus rares. Et si les décharges d’aujourd’hui étaient les mines d’or de demain ?

Le documentaire de Martin Meissonnier et Pascal Signolet dépasse le constat alarmiste, et dresse un inventaire optimiste des solutions d’avenir. Certaines sont très simples : le compostage des déchets alimentaires au pied des immeubles, ou la chasse au suremballage dans les supermarchés. D’autres sont plus surprenantes, comme cette usine d’Anvers où les cartes d’ordinateurs sont transformées en lingots d’or. D’autres encore paraissent vraiment douteuses, comme la transformation des ordures en îles artificielles, dans la baie de Tokyo.

Sur un ton à la fois pédagogique et ludique, le film nous fait voyager de Barcelone à l’Alsace, des rives du lac Léman à Glasgow en passant par Anvers, et jusque dans les laboratoires de l’agence spatiale européenne. En 1h30, on y part à la rencontre de scientifiques, d’élus, d’entrepreneurs ou de simples citoyens qui se mobilisent, chacun à leur niveau, avec passion, courage, et souvent beaucoup d’humour. On y apprend que les avions peuvent se réincarner en trottinettes, qu’on peut bâtir des maisons à partir de pneus recyclés et détecter les dégazages sauvages grâce à des carpes à tête chercheuse… Preuve qu’il existe au moins une ressource vraiment inépuisable, et 100% recyclable : le génie humain.


Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone