Trop de viande tue la Terre

FlickR  Mika AndrianoelisonLe futur sans viande de Bill Gates pourrait bien sauver la terre, de quoi donner au milliardaire philanthrope une nouvelle raison de sourire.

Notre consommation croissante de viande détruit la planète, selon l’atlas sur la consommation de viande dans le monde publié jeudi par Friends of the Earth (Amis de la Terre) Europe. D’après l’ONG, 15 500 litres d’eau sont nécessaires pour produire seulement un kilo de viande de bœuf, alors que 118 kilos de carottes ou 12 kilos de blé peuvent être cultivés avec la même quantité. De plus, 40% de la production globale de blé, seigle, avoine, et maïs sont destinés à l’alimentation animale et presqu’un tiers des 14 milliards d’hectares de terres cultivées dans le monde sert à l’élevage d’animaux. Les pays émergents, tels que la Chine et le Brésil, font désormais partie des plus gros producteurs de viande et la consommation mondiale devrait doubler d’ici 2050, atteignant ainsi les 465 millions de tonnes. Au problème de l’eau, vient s’ajouter celui du réchauffement climatique : l’élevage de masse est en effet responsable de 18% des émissions de gaz à effet de serre, avec 7 milliards de tonnes par an !

« Les grands groupes agroalimentaires ignorent les effets néfastes de notre forte consommation. Les emballages et publicités nous montrent des animaux heureux, pendant que leur souffrance et les dégâts écologiques et sociaux sont cachés sous le tapis, » explique Barbara Unmüssig, présidente de la Fondation Heinrich-Böll, une ONG affiliée aux Verts allemands.

phanim-anf-018-005_Web

Amis de la Terre Europe dénonce aussi l’utilisation intensive d’antibiotiques dans l’industrie agroalimentaire. L’OMS met en garde contre cette pratique, qui pourrait dans le futur rendre fatales des infections aujourd’hui facilement traitées. Une étude publiée dans le rapport montre d’ailleurs que des bactéries résistantes aux antibiotiques étaient présentes dans 81% des morceaux de dinde vendus aux USA en 2011.

« Il est temps de reconnaître que le système est cassé. Nous produisons assez de calories pour nourrir le monde entier et sommes capables de le faire sans détruire l’environnement et sans élever d’animaux dans des conditions cruelles. Nous devons faire preuve d’intelligence, » affirme Magda Stoczkiewicz, directrice d’Amis de la Terre Europe.

Et s’il vous faut encore une raison pour réduire votre consommation de viande : l’association de défense des animaux Peta a récemment expliqué que manger plus de légumes améliore les performances sexuelles. Alors en plus si ça booste notre libido, il est urgent de diminuer fortement notre surconsommation de viande !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Eddy Delcher

Après un séjour de sept ans en Angleterre et en Afrique du Sud au cours duquel il obtient un diplôme en journalisme, Eddy revient en France afin de poursuivre ses études. En 2014, il rejoint l'équipe de Néoplanète et contribue régulièrement au CNRS International Magazine ainsi qu'au journal du CNRS depuis 2012.