Transition énergétique : un projet ambitieux dépourvu de mode d’emploi

EoliennesOffShore_wikipédia_cc Le projet de loi sur la transition énergétique présenté le 18 juin par Ségolène Royal affiche des objectifs ambitieux en matière d’énergies renouvelables et d’efficacité énergétique sans préciser les moyens pour y parvenir tout en continuant à s’adosser au nucléaire.

Des objectifs ambitieux :

Energies renouvelables : un tiers de la consommation finale d’énergie en 2030

– Efficacité énergétique : Réduction de la consommation énergétique de 50% en 2050 et de la consommation des énergies fossiles de 30% en 2030

– Rénovation thermique des bâtiments : obligatoire si ravalement, allégement fiscal, chèque énergie pour les plus modestes

Déchets : réduction de 50% des mises en décharge d’ici 2025 (26% actuellement).

– Economie circulaire : elle doit être encouragée pour préserver les ressources

Des lacunes

– Pratiquement pas d’alternatives au transport routier

– Seul un encouragement aux véhicules électriques est acté (prime à la conversion)

– Fiscalité énergétique dans l’impasse. La France est le seul pays de l’UE à ne pas s’être doté d’une fiscalité incitative, ce que Bruxelles lui reproche constamment.

– Pas de taxation nouvelle du diesel, pas d’écotaxe améliorée

 

Des questions

–  Le nucléaire est conforté mais on ne sait pas dans quelles conditions : « hors de question de sortir du nucléaire, qui représente 200.000 emplois » (Ségolène Royal)

– Passage du nucléaire de 75% à 50% de l’électricité ? On ne sait pas comment

Biocarburants : ils passent de 11,5 à 15% en 2030, contrairement au reste de l’Europe

 

Calendrier

– Le projet de loi sera examiné par l’Assemblée nationale au plus tôt en octobre.

– Il doit d’abord être soumis à la Commission nationale de la transition énergétique, au Conseil économique, social et environnemental et enfin au Conseil d’État.

– Les députés comptent bien faire évoluer le texte, en particulier les écologistes

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yves Leers

Journaliste spécialisé dans les questions d’environnement (AFP), conseil en développement durable (L’Atelier du climat), ex responsable de la communication et de l’information de l’ADEME.