Pour un tourisme responsable et respectueux

ado canot credit phovoirC’est la journée internationale du tourisme responsable et respectueux et le moment de faire le point sur les chiffres incroyables du tourisme international!

ENV 02 06

Version écrite de la chronique, collaboration Nathalie Cayzac

En 1950, 25 millions de touristes partaient chaque année à travers le monde. L’Organisation Mondiale du Tourisme en prévoit au moins 1 milliard et demi en 2020, avec une croissance de 4% par an durant les 10 prochaines années ! Il est donc urgent de changer les pratiques de l’industrie touristique pour protéger la nature, gérer intelligemment les ressources naturelles, conserver une diversité culturelle…

De nombreuses formes de tourismes différents sont proposés aux vacanciers

Il est fini le temps du « tout compris » avec séjours enfermés dans des hôtels bétonnés et quelques rares visites en car… Aujourd’hui, on parle de tourisme durable, équitable, solidaire et j’en passe car on s’y perd un peu. En France ou ailleurs, on commence à tenir compte à la fois du respect de la biodiversité mais aussi des habitants et de l’indispensable respect de coutumes différentes des nôtres… C’est la possibilité si on le souhaite évidemment d’un tourisme plus juste, plus ouvert, tout en étant encadré pour des raisons évidentes de sécurité des personnes et des écosystèmes.

Quels sont les associations et les labels qui défendent ce type de tourisme ?

ATD, Acteurs du tourisme durable, CITR, coalition pour un tourisme responsable, sont des associations très sérieuses qui fédèrent d’autres associations et des voyagistes spécialisés; et pour rester en France, à Néoplanète nous vous conseillons le label « Chouette Nature ». 51 villages qui adhèrent à des normes parmi lesquelles les économies d’énergie et l’utilisation d’énergies renouvelables, la protection de l’environnement, l’épanouissement des hommes et la formation professionnelle…bref un tourisme social et solidaire, comme on les aime !

La chronique « Quelle Époque Éthique » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée lundi 2 juin 2014 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Quelle Époque Éthique », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.