Le Tour de France à vélo : une affaire qui roule

châteaux à vél crédit Leonard de SerresParcours dédiés, voies vertes, circuits protégés… En France, institutionnels et professionnels du tourisme se ruent sur la piste du vélo. Une tendance à la hausse qui conforte l’intérêt des consom’acteurs pour des vacances responsables. Cerise sur le vélo, la bicyclette se combine de plus en plus avec le train.

A lire également dans Néoplanète N°40 nouvelle version

Fini de lézarder sur une plage bondée ou au bord d’une piscine chlorée. Bouger, c’est le maître-mot de touristes qui souhaitent mêler découverte d’un terroir, bien-être, et préservation de l’environnement. Et pour cause : se déplacer à vélo, c’est le rapport aux éléments. L’air qui fouette le visage, les senteurs de lavande ou des embruns, le soleil, la pluie, le vent… C’est aussi l’éloge de la lenteur, du transport plaisir, qui donne le temps de voir, de découvrir, de s’arrêter à la lisière d’une forêt ou de répondre à l’appel d’un sentier sans savoir où il va nous mener. C’est surtout le silence qui apaise, une autre vision du territoire et une activité sportive sans contrainte, qui fait du bien aux corps malmenés par une sédentarité urbaine le plus souvent subie. C’est enfin le partage et l’échange, à deux, entre amis ou en famille, loin des autoroutes où, après nombre d’heures assis dans une voiture, la césure se fera sur une aire de repos standardisée aux relents de gasoil.

En 2012, le tourisme à vélo représentait un chiffre d’affaires de 1,9 milliard euros, 16 500 emplois, 8 millions de séjours et 20 000 km de voies cyclables (DGIS). Une affaire qui roule. Pour répondre à la demande croissante, les professionnels du tourisme se font inventifs, déclinant une offre riche, du nord au sud de l’Hexagone, se prolongeant sur l’Europe tout entière. Tour d’horizon.

 

Avenue Verte - OT Forges les Eaux 2Paris-Londres à bicyclette !

A l’Ouest, y a du nouveau, et la Normandie donne le ton. « L’Avenue Verte » : pas moins de 45 kilomètres sans voitures, reliant Forges-les-Eaux à Dieppe. Bordée d’un écrin de verdure, propice aux escapades pour découvrir les villages, les collines et les forêts alentour, une « green way » à partager entre vélos, rollers, ou piétons. A vélo, paisiblement, comptez environ 4h30 pour rejoindre la Manche depuis Forges-les-Eaux. Un parcours en Seine-Maritime que vous pouvez entrecouper d’une étape gourmande, d’une nuit en gîte ou en chambre d’hôtes. Restaurants, cafés, commerces, et services sont situés idéalement dans les communes avoisinantes et sur la piste. Mieux encore, un espace vélo est à disposition dans certaines gares et des trains permettent de voyager avec son deux-roues. Une bonne mise en jambe pour enchaîner avec la véloroute qui chemine du Tréport au Havre le long de la côte d’Albâtre. Et si vous avez des mollets d’acier, un itinéraire reliant Paris à Londres est en cours de finalisation. Entre voies vertes et routes partagées, le tronçon français traverse huit départements, dont 246 km de Paris à Dieppe pour un itinéraire cycliste complet de plus de 400 km entre les deux capitales européennes.

www.seine-maritime-tourisme.com

www.avenuevertelondonparis.com

 

Les châteaux de la Loire à vélo

En région Centre, il existe douze circuits autour de Blois, Cheverny, Chambord, et Chaumont, sur plus de 400 km d’itinéraires cyclables balisés. Mêlant patrimoine mondial, fleuve et forêts, des boucles paisibles, de 10 à 40 km, sur des voies au relief plat qui conviendront aux familles ou aux cyclistes du dimanche. Villages pittoresques, ligériens, ou solognots, châteaux prestigieux et domaines viticoles sont au cœur de cette Sologne naturelle, majestueuse, baignée d’étangs et de mystère. Les plus grands châteaux de la Loire sont le point d’orgue du parcours, mais n’hésitez pas à visiter des domaines plus intimistes tels que Beauregard, Troussay, ou encore Villesavin. A Bracieux, entre Chambord et Cheverny, les amateurs de chocolats feront le break chez Max Vauché, une référence en la matière. A Cheverny, la Maison des vins vous accueille aux portes du château, pour une dégustation 2.0 avec un système de puce électronique placée sous votre verre. Vous pourrez aussi méditer autour de l’arbre planté dans le parc du château par le chef Raoni en 2011. Tout au long du parcours, de nombreux « points vélo » sont à disposition sur les sites touristiques, avec des services spécifiques adaptés aux cyclistes, y compris dans les châteaux (location, transferts, repos…). Pour les plus en jambes, une véloroute, sur 800 km de chemins jalonnés et sécurisés, longe la Loire, dernier fleuve sauvage d’Europe, traversant deux régions et six départements, d’Orléans à Nantes, en passant par Tours et Angers.

www.chateauxavelo.com

www.laloireavelo.fr

www.bloischambord.com

La Bourgogne, la Touraine, et le Sud, en page 2.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Jean-Michel Véry

Guitariste, compositeur, après dix ans de bons et loyaux services auprès de musiciens comme Andy Chase, Laszlo de Trèbes ou Vivien Savage, il débranche pour le journalisme et collabore avec L’Optimum, Le Figaro, Politis… Un père anglais et une mère égyptienne, aux ascendances touaregs, lui confèrent génétiquement le goût du voyage. Il signe régulièrement la rubrique « tourisme » pour Néoplanète.