Thon rouge : les quotas remontent en Méditerranée

Les quotas de pêche au thon rouge en Méditerranée seront légèrement plus élevés pour 2013 et 2014. C’est ce qui ressort des 8 jours de débats de la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique (Cicta) qui se sont tenus à Agadir.

thon rougeLes 48 membres de la Cicta (UE, USA, Canada, Japon, pays méditerranéens et africains, Norvège, Brésil…) se sont entendus hier sur une légère hausse des quotas de thon rouge en Méditerranée, qui passeront de 12.900 tonnes à 13.500 tonnes pour les 2 prochaines années. Une décision qui suit les recommandations scientifiques, mettant en évidence un début de reconstitution des stocks et qui a été saluée par les ONG.

« En 2007, les quotas étaient de 29 000 tonnes, mais les scientifiques de la Cicta estimaient que les prises réelles, incluant les captures illégales, étaient en fait de plus de 60 000 tonnes », rappelle Sergi Tudela, responsable Pêche à WWF. Il aura fallu des pressions de l’ONU pour que la Cicta prenne des mesures plus radicales.

Pour le ministre français de la Pêche, Frédéric Cuvilier, « les efforts à faire doivent être poursuivis » pour atteindre la reconstitution du stock d’ici 2022. « Nous devons continuer à travailler dans ce sens et, à l’avenir, nous pourrons avoir des quotas plus élevés », a ajouté Shingo Ota, de la délégation japonaise. Il faut dire que son pays est le principal acheteur de thon rouge (80% des volumes pêchés en Méditerranée).

Si le WWF regrette qu’il y ait « toujours trop de bateaux pour permettre une pêche durable », Maria-José Cornax, coordinatrice des campagnes de pêche pour Oceana Europe, rappelle que « la Cicta ne se limite pas au thon rouge ; elle doit enlever ses œillères et regarder au-delà de cette seule espèce de poisson », notamment pour la protection des requins, « une espèce oubliée ».


NB : Dans l’Atlantique ouest, où le thon rouge est pêché dans le Golfe du Mexique, le quota a été maintenu à 1.750 tonnes pour 2013.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone