J’ai testé : la Renault Zoé

Renault ZEDepuis 5 ans, Renault s’impose comme le chef de file des innovations en matière de véhicule électrique. Autonomie, fiabilité, accessibilité… la Zoé, dernier modèle de la gamme Zéro Emissions (ZE) cristallise toutes les attentes du public. Nous l’avons essayé.

Pour qui ?

– Avec une autonomie d’une centaine de kilomètres, la Zoé ne peut guère s’éloigner de ses bornes de recharges. Exit donc les échappées sauvages. Elle séduira surtout les citadins dans leurs déplacements quotidiens

– Pour les personnes vraiment soucieuses de l’environnement. La Zoé affiche en temps réel l’histogramme des consommations pour adopter une conduite plus souple et plus économique. À la fin de chaque voyage, la fonction « Driving éco2 » permet au conducteur d’analyser sa conduite et de la comparer avec les précédents parcours. L’objectif est de réduire son impact environnemental trajet après trajet.

Renault_31713_global_enPourquoi ?

– La première chose que l’on remarque lorsque l’on conduit la Zoé est le silence presque religieux du moteur électrique. Piétons et motards sont souvent surpris lorsqu’ils circulent à coté. Renault a également planché sur l’intérieur de l’habitacle pour éviter les bruits de craquement du cuir et des plastiques. Bienvenue dans un univers complètement feutré.

– Elle ne vous fera pas le coup de la panne. Finit l’angoisse de tomber en rade sur le bord de la route. Le GPS intégré au tableau de bord indique si la destination choisie est atteignable avec l’énergie restante et localise la borne de recharge la plus proche. Lorsque la voiture ne dispose plus que de 13% de batterie, le mode Eco abaisse la consommation d’environ 10% en atténuant la vivacité du moteur et en limitant la puissance de la climatisation. Mais à ce stade, la Zoé peut encore parcourir 23 km. À moins d’être perdu au fin fond de la France, vous devriez pouvoir terminer votre voyage sans soucis.

Renault– Elle a tout d’une voiture essence… mais en plus écolo ! Grâce à la batterie située entre les roues, la Zoé dispose d’un centre de gravité bas qui lui confère une exceptionnelle tenue de route.

– Elle en a sous le capot. La petite dernière de Renault est pourvue d’un moteur électrique de 65kW, soit une puissance de 80ch. Il ne lui faut que 4 secondes pour passer de 0 à 50 km/h.

– La Zoé a le temps de recharge le plus rapide de toutes les voitures

 

électriques. La câble d’alimentation, le caméléon, fait le plein d’énergie en 30 minutes à pleine puissance. Ces prises sont toutefois relativement rare. Pour une recharge à domicile, le conducteur devra s’équiper d’une WallBox qui permet une charge de 80% en une heure. On regrettera de ne pas pouvoir brancher la Zoé directement sur une prise domestique de 220V.

Renault_44938_global_en

A quel prix ?

– Plutôt abordable, Zoé est à portée de budget. Une fois le bonus écologique de 7000 euros déduit, il ne reste plus qu’à payer 13 700 euros.

– L’ombre au tableau : en plus du prix d’achat, le conducteur devra débourser 79 euros par mois pour la location de la batterie (pour 12 500 km/an). La wallbox, elle, coûte environ 900 euros (500 euros l’appareil + 400 euros d’installation).

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Diplômé de l'École Française de Journalisme (EFJ) et après plusieurs expériences dans des chaînes de télévision, Romain s'envole pour l'Australie. Piqué par l'écologie au milieu des kangourous et des koalas, ce passionné de nouvelles technologies et des réseaux sociaux pose ses valises chez Néoplanète pour allier son métier à sa passion. Mordu de théâtre, Romain pige également pour le site www.ruedutheatre.eu