Test : la Nissan Leaf 2.0 électrise la route

LEAF 2.0

Alors que le premier modèle 100% électrique de Nissan est commercialisé depuis 2 ans, sa petite sœur arrive sur nos routes. Cette nouvelle version, dont les livraisons débutent en juin, a bénéficié de 100 changements.  Cette nouvelle Leaf vient d’ailleurs tout juste de remporter le Grand Prix Auto environnement MAAF. Direction Oslo où je l’ai testée pour vous.

Découvrez le test de conduite dans Oslo, capitale de la voiture électrique, dans Néoplanète le Mag n°36 !

 

Les plus :

test LEAF–  Le poids chute de 32 kg en moyenne en fonction de la gamme. Concrètement, cela favorise l’autonomie qui passe de 175 à 200 km. Nuance tout de même : en fonction de la route, du climat et des gadgets utilisés, comptez plutôt 150 km. Mais testée à Oslo, avec des températures frôlant les -5° et de nombreux virages, la Leaf  m’a assuré une conduite sans stress.

– Sur la première version, le chauffage et la climatisation étaient gourmands en énergie. L’autonomie chutait lors de conditions climatiques trop froides/trop chaudes. Elle plafonnait alors à seulement 100 km. Comme sur la Zoé de Renault, une pompe à chaleur a été mise en place. Elle permet de récupérer 70% de l’énergie utilisée. Plus besoin de sacrifier son chauffage en plein hiver pour s’assurer d’arriver à destination ! 

 

LEAF NISSANLe mode Eco qui bride 30% du moteur, afin de gérer votre batterie lors d’un long parcours, a été complété. Nissan a doté sa Leaf 2.0 d’un mode B, pour break. Le frein moteur est renforcé, ce qui augmente la récupération d’énergie cinétique. Résultat : l’autonomie est prolongée, la conduite plus zen. Cette fonction peut être couplée au mode Eco ou utilisée seule.

– En haut à gauche de votre tableau de bord, des petits sapins peuvent apparaître. Ils signifient que votre conduite est éco-responsable. Au volant, on se prend facilement au jeu ! Mon score ? 3 sapins sur une boucle de 50 km !

– Les freins ! A Oslo, des feux rouges sont placés sur les axes de voies rapide. Cette particularité norvégienne peut surprendre si on se laisse divertir par le paysage bluffant de la capitale scandinave. Résultat ? J’ai du écraser sévèrement la pédale de freins. Efficace en moins de 3m ! Mon co-pilote a lui aussi apprécié !

 

CarWings Nissan LeafLe chargeur et la batterie sont désormais sous le capot avant. Eh hop, 40L de gagné dans le coffre. Traduction : mesdames vous pourrez, tout comme moi, glisser une valise supplémentaire lors d’un départ en week-end !

Le système CarWings repère les bornes de recharge et planifie une déviation pour « faire le plein » en cas de besoin. Il propose également la route la plus économe. Pour la stressée que je suis, ça rassure !

Deux prises sont disponibles. L’une d’elle est compatible CHAdeMO, ce qui permet l’accès aux bornes rapides. En 30 minutes, la batterie récupère 80% de son autonomie : juste le temps pour moi d’aller découvrir le centre d’Oslo à pied.

La Leaf 2.0 grimpe facilement à 50 km/h. Le démarrage est serein, pas besoin de jouer au pilote pour se dégager du flot de circulation.

 

Pour découvrir les points négatifs de la Leaf et son prix, cliquez page 2 !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Etudiante en dernière année à l’Ecole Supérieure de Journalisme de Paris (ESJ), Marion est une grande passionnée de sport, voyages et découvertes. Après avoir travaillé en tant que reporter pour radio Africa n°1, Chérie Fm et France Bleu 107.1, elle rejoint Néoplanète. Jeune journaliste, Marion pige également pour Les Nouvelles de Versailles.