Tempêtes et inondations : il va falloir s’y faire !

Démonstration de la montée des eaux à Wissant, sur la Côte d'Opale (photo Conservatoire du littoral)Plus de précipitations l’hiver, plus de sécheresses l’été : ce n’est pas dans une boule de cristal qu’on peut lire ces prévisions mais dans les très sérieux rapports des experts qui étudient l’évolution du changement climatique.

Les récentes inondations – spécialement en Bretagne – ont attiré à nouveau l’attention sur la fragilité du littoral : toujours plus convoité, il concentre 12% de la population sur 6% du territoire ; plus d’urbanisation mal maîtrisée, plus de tourisme… Le rêve d’une vie sur ces 3.200 km de côtes a un revers qui s’appelle la mer. Et la mer monte : 20 cm lors du XXème siècle, au moins un mètre d’ici à 2100. Et le long des fleuves et des rivières aussi, comme on vient de le voir, le risque est bien là.

Le responsable est bien connu et ce n’est pas quelques tas de sable ou de coûteuses digues qui vont protéger longtemps les populations des effets du changement climatique. Arrêtons de dire que l’évènement est exceptionnel, qu’on n’avait pas vu ça depuis tant d’années. Il faut voir la réalité en face et s’y préparer, sur le littoral comme le long des cours d’eau. S’y préparer en s’adaptant, ce que le Conservatoire du littoral a proposé. Vingt millions de Français sont menacés par le risque d’inondations en métropole, rappelle le ministère de l’Ecologie.

Augmentation du niveau de la mer, mesures pour lutter contre le changement climatique… Continuez la lecture de cet article en page 2. 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yves Leers

Journaliste spécialisé dans les questions d’environnement (AFP), conseil en développement durable (L’Atelier du climat), ex responsable de la communication et de l’information de l’ADEME.