A quoi ressemblent nos tee-shirts du futur ?

upteeshirt

On a tous porté des tee-shirts, cet été, vêtements confort par excellence. Mais ils pourraient devenir  intelligents aussi, qu’est-ce-à-dire ?…

 Les-tee-shirts-du-futur-124295859

Version écrite de la chronique

C’est vrai que le tee-shirt est particulièrement pratique mais il va évoluer de façon assez étonnante et sympathique. Premier exemple : le tee-shirt pour se tenir droit ! Pas moins ! Nous avons tous tendance à nous tenir voûtés, à rentrer les épaules bref pas très sexy ! Et mauvais pour la colonne vertébrale, voici donc le Up tee-shirt qui est fabriqué avec une armature de polymère au niveau des épaules et à la limite des bras. Cela crée une pression douce (car il ne s’agit pas non plus de nous agresser !) pour nous obliger à nous redresser, nous rendre beaux et forts pour affronter l’automne et ses aléas up and down. La droiture a un prix, 127 euros et on trouve le Up tee-shirt sur upcouture.com. Il existe aussi bien pour femmes que pour hommes.

Et l’autre modèle ?

Celui-là gère notre transpiration, autre problème notamment l’été. La marque Columbia vient de mettre sur le marché des tee-shirts et polos qui transforment la sueur en fraîcheur : plus vous transpirez, plus il fait frais, grâce à une technologie de pointe qui utilise 41 000 capteurs intégrant un processus chimique qui renvoie l’humidité vers l’extérieur. Pas de détails supplémentaires, car ce procédé, inutile de vous le dire, est jalousement tenu secret par la marque ! Le procédé semble efficace puisque vous ressentez uns sensation de frais au moindre coup de vent. La ligne s’intitule Omni Freeze Zero… Damart propose aussi un système similaire baptisé Océalis. Le prix pour ne plus  transpirer est tout à fait raisonnable : à partir de 39 euros selon les modèles, il va y avoir un coup de chaud chez les concurrents !

La chronique « Bonne Nouvelle » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce jeudi 29 août 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.