La vulnéraire, une plante d’hiver

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Certains d’entre nous aiment slalomer entre les sapins, surfer sur la crête des congères et s’envoler vers le soleil. Le tout dans une lumière telle, que les UV emprisonnés entre ciel et neige n’ont plus que la peau du skieur pour s’exprimer. Leur agressivité brûlante sera vite calmée par une crème de calendula (Calendula officinalis) ou de millepertuis (Hypericum perforatum), tandis que douleurs et ecchymoses seront soulagées par la pommade d’arnica. Par Jean-Pierre Nicolas Anthropologue – Ethnobotaniste – Président et fondateur de l’association Jardins du monde.