La POSTE vous présente le design pharmaceutique

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

L’an dernier, Mathieu Lehanneur a fait beaucoup parler de lui auprès du grand public avec le lancement de son purificateur d’air « Andrea ». Agé de 34 ans, il est également connu auprès des initiés pour son engagement dans le design pharmaceutique. La preuve : ses «objets thérapeutiques» figurent dans la collection permanente du MoMa, à New York. Comment concevoir des médicaments au regard de la relation patient / maladie ? Comment faire participer pleinement le patient à son traitement ? Comment faire du médicament un objet communicant qui soit un fragment du discours du médecin ? Pour Mathieu Lehanneur, le rôle du designer commence par la volonté de formuler et d’analyser des questions. Ensuite vient la création d’objets « intelligents » qui proposent de nouveaux procédés d’administration des substances médicinales. Il n’hésite pas à s’associer avec des ingénieurs, des psychiatres, des chercheurs ou des médecins. « Chaque projet est le fruit d’une histoire, d’une recherche et l’élaboration du scénario occupe près de 90 % du temps de conception. Puis le dessin suit ». Rencontre.